Témoignage d’une ex-militante communiste qui ne leur dit pas “Merci”

Les élus qui ont démissionné du conseil municipal sans raison valable pour remplacer tout simplement le Maire de Noisy-le-Sec sont tous aujourd’hui réunis autour de la liste conduite par le communiste Gilles Garnier. Mais, pour ne pas perdre la ville ou pour risquer une invalidation de cette élection, Gilles Garnier est prêt à tout pour être Maire, même à prendre en 4ème place sur leur liste, son pire ennemie : Alda Pereira Lemaitre ! Comme s’ils allaient désormais s’entendre et réussir là où ils ont échoué pendant deux ans et demi ! C’est à rien y comprendre. Ci-dessous, le témoignage d’une ex-militante communiste, Anne-Marie Sakhoun, femme relais, de l’Association ARC-EN-CIEL.

A certains élus de la majorité du conseil municipal

Pendant deux ans et demi, après la joie de revoir notre Mairie revenue à gauche, nous avons vécu des conseils municipaux, comme jamais nous ne l’aurions imaginé.

A chaque conseil municipal, les uns après les autres, rien de bien alors, tout était négatif. Madame le Maire était la cible de ses colistiers.

A quel spectacle allions-nous encore assister ?

Qu’avait elle encore fait ?! Etait-elle tant que cela un monstre, pour que ces conseils municipaux tournent au cauchemards ?

Pour nous ARC-EN-CIEL, avec les habitants, elle était toujours présente, elle continuait à nous parler de ses projets et de ses responsabilités qui prenaient forme au fur et à mesure de son mandat.
Si nous associations, et les habitants. nous avions remarqué et constaté , tous les reproches faits au conseil municipal, nous-mêmes serions allés à la mairie en délégation demander sa démission. Mais, c’était vraiment le contraire ! Elle était très proche de la population et vraiment, nous avions un espoir que Noisy continue à changer.

Mais voilà, vous nous avez mis devant le fait accompli en démissionnant pour repartir aux élections.

Madame le Maire a été elue en 2008 par les Noiséens, alors qu’elle n’était pas très connu par la population. Elle était Maire adjointe de 2001 à 2003. En effet, il fallait reprendre la ville à la droite à tout prix ! La seule façon paraît-il alors était qu’une personne socialiste soit à la tête la liste de la gauche rassemblée. Donc Madame Alda Pereira Lemaitre a conduit une liste de rassemblement PS et Verts.
Seule (M Garnier PCF est parti tout seul au 1er tour), ce qui m’a valu d’ailleurs des insultes le jour même des résultats du 1er tour en mairie, devant les habitants, moi, Anne-Marie Sakhoun, ex-militante communiste, car j’avais soutenu la liste d’union PS/Verts… puisqu’il le fallait pour reprendre la ville.

M Gilles Garnier nous a rejoint au deuxième tour et la ville est repassée à gauche. Enfin, nous avions commencé à travailler ensemble pour changer Noisy.

Aujourd’hui, après les élections de dimanche 5 décembre 2010 et au regard de la composition de la liste de gauche au second tour pour le 12 décembre 2010, je ne suis pas la seule à ne plus rien comprendre !!! Comment retravailler avec les mêmes personnes de 2008 ? Comment la ville va rester à gauche ?… Quand vous avez affiché ce spectacle pitoyable, à la population depuis deux ans et demi !

Si la droite passe à Noisy le Sec, dimanche prochain, ils pourront dire MERCI de leur avoir offert la ville pour cadeau de Noel.

Mais peut être les Noiséens passeront-ils au moins des fêtes des fins d’année plus apaisées.

Anne-Marie Sakhoun.

Tout y est dit !

N’oublions pas de voter et faire voter pour la liste la mieux à même de relancer Noisy, dimanche 12 décembre prochain de 8h à 20h… pour une ville enfin apaisée.

4 réflexions sur « Témoignage d’une ex-militante communiste qui ne leur dit pas “Merci” »

  1. Un peu d’humour :

    Thierry Le Luron parodie Jean Ferrat

    http://www.dailymotion.com/video/x3wpcb_thierry-le-luron-parodie-jean-ferra_people
    Texte de la chanson

    Les nazis ont fait des stalags, les communistes des goulags et des hôpitaux psychiatriques. Je chantais ça il y a quatre ans, je le rechante maintenant car c’est de plus en plus tragique. Je chantais ça il y a quatre ans, ça provoqua évidemment la colère des journalistes d’un certain journal populaire qui dans l’encre réactionnaire trempent leurs plumes socialistes.

    Pourtant, la vérité est belle. Comment, peut-on s’imaginer, qu’il suffit que l’on parle d’elle pour que l’on se fasse interner.

    Union Soviétique ou Chili, c’est la même idéologie, dans les asiles ou dans les stades. Quand on chante la liberté, on n’en chante pas la moitié, ne vous déplaise camarades. Je chantais ça il y quatre ans, je le rechante maintenant, car c’est de plus en plus tragique. Traitez-moi de réactionnaire, je ne ma laisserai pas faire, par les geôliers de vos cliniques.

    Pourtant, la vérité est belle. Comment, peut-on s’imaginer, qu’il suffit que l’on parle d’elle pour que l’on se fasse interner.

    Cordialement

  2. Madame, je vous remercie de fond du coeur de ce témoignage qui me conforte de voter dimanche, bien que je sois de gauche pour M Rivoire. Sous le mandat de Mme Rivoire, il me semblait que la ville était si paisible, plus propre, plus sûre !
    Dimanche je voterai pour ce qui est le mieux pour notre ville
    Céline

  3. Alda est une femme courageuse, les noiséens l’ont rendu responsable car elle n’a pas fait preuve d’autorité à l’égard de l’élu qui avait baffoué la memoire de la jeune policiere tuée.

  4. surtout elle se serait associée pour le second tour, comme elle le fait là ! et de cela, personne n’en voulait

Les commentaires sont fermés.