Ferradj fait la police

Tous les talents oratoires de (Monsieur) Nasser Ferradj, Maire-adjoint chargé des conseils de quartier et de la citoyenneté n’auront pas suffit pour mener l’assemblée de quartier du petit Noisy jusqu’à son terme. Ce soir là, il était accompagné du 1er adjoint afin de répondre à diverses questions sur la vie de ce quartier et surtout du développement économique de l’avenue Gallieni.

Comme à chaque assemblée de quartier et autres réunions de concertation, de nombreuses questions allaient être soulevées. Mais voilà, dès le début de cette réunion, une petite dizaine d’adolescents avaient décidé d’en découdre avec l’actuelle municipalité.

J’ai souvent vu (Monsieur) Ferradj manœuvrer habillement lors de réunion même les plus houleuses mais ce soir-là, il n’a rien pu faire.

J’ai d’abord cru à une colère (légitime) de ces jeunes suite à la suppression du skate-parc « Noisy le Skate » qui se trouve sous le pont de l’autoroute, près de la piscine, avenue Galliéni.

J’ai cru aussi, comme un peu dans tous les quartiers de la ville, qu’il s’agissait d’impatience de ces jeunes d’avoir enfin un lieu d’accueil où ils pourraient se retrouver pour des activités socio-culturelles.

Mais j’ai dû me rendre à l’évidence ! (Monsieur) Ferradj a assisté à un vrai guet-apens qui était tendu aux élus. C’est la méthode de démocratie participative de Madame le Maire qui était la cible et ces quelques ados qui de toute évidence, semble-t-il, ne voulaient rien entendre des projets en cours dans leur quartier.

Pire encore, les habitants et les conseillers de quartier du petit Noisy ont été insulté et ils ne pouvaient pas en placer une sans se faire moquer, voire injurier !

En toute bonne foi, de nombreux témoignages viennent contredire mes informateurs officiels (il faut que je m’interroge…)

Premièrement  : (monsieur) Ferradj a tenté tout au long de la soirée d’essayer de faire comprendre à ces jeunes que leur façon de se tenir était contre productif pour se faire entendre et allait dresser les habitant de la partie pavillonnaire de leur quartier contre eux.

Deuxièmement  : (monsieur) Nasser Ferradj a fait plusieurs rappels à l’ordre lorsque ces « jeunes » se moquaient des habitants et des conseillers de quartiers qui tentaient de les raisonner.

D’ailleurs, à ce sujet, et sentant qu’il n’y avait rien à faire pour avoir une réunion sereine comme les aime (monsieur) Ferradj (j’en sais quelque chose il me recadre sans arrêt dans les réunions…), l’adjoint d’Alda Pereira Lemaître a préféré proposer aux habitants de reporter cette assemblée de quartier.

Un vieux monsieur vient de se faire insulter après avoir essayé de les sermonner comme leur grand père l’aurai fait. C’est à ce moment là que (monsieur) Ferradj a cesser tout dialogue avec eux en leur précisant que s’ils ne respectaient pas ce monsieur ils ne pouvait respecter personne, pas même eux !!! Bravo (monsieur) Ferradj, vous avez eu raison !

A ce moment là, ce tout ptit Maire adjoint (il est encore plus petit que moi lol) a esquivé de justesse une canette (d’Orangina  ? de Coca Cola ? là encore mes sources divergent ! Je m’interroge…) et a immédiatement demandé l’évacuation de la salle. Seuls les conseillers de quartiers pouvaient rester !! Cette dizaine d’adolescents aurait alors refusé de quitter le préau de l’école Quatremaire alors que (monsieur) Ferradj leur a demandé plusieurs fois. C’est alors qu’il se décide de faire appel à la police nationale (la police municipale n’a pas d’effectif la nuit) pour que le préau de cette école et les conseillers soient sécurisés.

Au bout de 15 minutes, l’école Quatremaire était débarrassée de ces perturbateurs qui n’avaient ni demandes ni revendications et les conseillers de quartiers en état de choc ont tout de même fixé une nouvelle date de réunion. Qui a dit que les conseils de quartiers c’était juste de la pub ? Moi ? Bein je me suis trompé… lol

Ps : J’ai mis des parenthèses à « monsieur » par solidarité avec monsieur Mechmache qui est le seul élu supprimer cette appellation quand il fait l’appel comme secrétaire de séance en Conseil Municipal et que vient le nom de Nasserdine Ferradj. Au Fait monsieur Mechmache n’est-il pas l’élu à la jeunesse ?