Press "Enter" to skip to content

Posts tagged as “Noisy-le-Sec”

Son coup médiatique est un échec !

Alda Pereira souffre d’un manque de notoriété : peu de Noiséens la connaissent! C’est gênant pour un maire, vous en conviendrez! La campagne s’annonçait difficile : même Ségolène Royal s’est déplacée sur le marché de Noisy-le-Sec entre les deux tours des élections municipales de mars 2008. Et même avec Ségolène, Laurant (Fabius), Jean-Paul (Huchon, pas l’autre!), même avec Elisabeth Guigou sur sa liste, même avec la fusion avec Gilles Garnier (fusion avec sa liste s’entend, car Gilles Garnier semble préférer fusionner avec d’autres personnes…) beaucoup plus populaire et acclamé que Alda lors de la soirée électorale du second tour… la victoire a été gagnée de justesse (126 voix).

Comment, dans ces circonstances, se faire remarquer et se faire accepter comme maire avec toute l’autorité se rapportant à cette prestigieuse fonction ? Comment se faire connaître ? Et surtout comment marquer son territoire ? La solution : un coup médiatique.

Il fallait frapper fort : pour cela, on sacrifie les déjeuners des enfants : c’est sûr, la presse allait s’emparer du sujet et Alda Pereira Lemaître espérait des passages télé et radio qui allaient lui permettre de faire d’une pierre deux coups : gagner en notoriété et marquer le changement à la tête de la municipalité (sans parler des substancielles économies réalisées qui pourront être tout aussi vité gaspillées !).

De plus, dans ses discours lors de la campagne électorale, Alda Pereira Lemaître affirmait qu’elle voulait faire de Noisy-le-Sec une ville de renommée nationale, voire internationale.. .en opposition à la vision de Madame Rivoire (ex-maire) qui s’efforçait de mettre en exergue le côté village de Noisy-le-Sec, avec tous ses charmes, bref de s’intéresser davantage à sa ville et au bien-être de ses habitants que de se soucier de l’image qu’elle-même pouvait avoir au plan national… Alda Pereira n’a pas tardé à mettre en pratique cette volonté de devenir connue et reconnue et de faire parler de la ville de Noisy-le-Sec.

Mais, le succès escompté n’est pas arrivé : d’une part, les rendez-vous média ont été trop peu nombreux (passage Tv sur Public Sénat, chaîne regardée par un infime microcosme parisien) et surtout le sujet à polémique choisi par Alda est mal passé auprès des parents d’élèves et n’a pas été compris par son électorat. Les mesures mises en œuvre par l’ancienne municipalité conduite par Mme Nicole Rivoire, maire centriste (MODEM) paraissent beaucoup plus sociales que celles défendues aujourd’hui par une municipalité qui paraît de ce fait aussi socialiste que la Chine est démocratique!.

Enfin, dans son intervention télévisée, Alda Pereira (que l’on désignera APL, rien avec l’Allocation Personnalisée au Logement, mais plutôt l’Absence Pathétique de Libre-arbitre!) est parue calculatrice, ne répondant pas aux questions pourtant pertinentes de son interlocuteur. Elle est même apparue superficielle dans ses réponses. Récitant ses arguments, sans aucun naturel mais avec de nombreuses répétitions (“absolument,” “il faut le savoir”…), esquivant maladroitement les questions que lui posait journaliste….pour placer ses slogans chocs. Ci-joint, par exemple sa réponse à la question du journaliste sur l’arrêt de la gratuité pour tous de la cantine scolaire…

Espérons qu’APL saura à l’avenir prendre davantage d’assurance et se montrer à la hauteur de la haute fonction à laquelle les Noiséennes et les Noiséens l’ont portée et dont elle ne semble pas encore avoir appréhendé la dignité et l’étendue. Elle a six ans pour ce faire. Enfin, six ans… théoriquement!

A LIRE >>> ALDA PEREIRA veut arrêter de nourrir les enfants gratuitement et veut leur imposer des études dirigées et de soutien, et cela même pendant l’heure du déjeuner !

Voir la vidéo >>>