LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES COMPOSANT LE CONSEIL MUNICIPAL ET AUX CITOYENS NOISEENS

LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES COMPOSANT LE CONSEIL MUNICIPAL ET AUX CITOYENS NOISEENS

MESDAMES, MESDEMOISELLES, MESSIEURS,

Le 12 mai 2009, après seulement une année de gestion municipale cafouilleuse émaillée d’incidents nombreux et préoccupants, j’avais pris l’initiative d’adresser une lettre ouverte au premier magistrat de la ville pour lui signifier mes doutes et ma profonde indignation respectivement quant à son incapacité manifeste à gérer sereinement les affaires et les biens de la municipalité – à l’aune de l’intérêt général – et quant aux graves dysfonctionnements entrecoupés d’incidents non moins graves qui ont mis au jour des intrigues de couloir dont les conséquences incontrôlables ont durablement terni l’image de notre ville.

A ce jour, le représentant de la municipalité n’a ni su tirer comme il l’aurait fallu les leçons du passé, ni su rassurer ses administrés par des gestes politiques dignes de sa fonction. Au contraire, une série d’évènements très regrettables, témoignant paradoxalement d’un manque cruel d’imagination en matière de sages décisions et d’une forme de vision paranoïde de la politique locale, vient s’ajouter à la précédente comme pour rappeler les citoyens que nous sommes à la responsabilité qui est la nôtre.

A cet effet, nous nous retournons vers les chefs de groupes politiques et notamment vers Madame Elisabeth GUIGOU, en ses qualité de député et de conseiller municipal, mais aussi d’ancienne Garde-des-Sceaux et Ministre de la justice, pour vous demander de prendre toutes vos responsabilités et de réagir, une fois n’est pas coutume, en mettant fin à cette passivité et à ce laisser faire déconcertants ruinant les espérances et la confiance publique des administrés qui n’en peuvent plus et réclament des décisions courageuses, mais nécessaires.

Ne rien faire et se contenter de regarder l’affligent spectacle offert par une municipalité conduite par un Maire ayant perdu le sens des réalités, c’est cautionner et approuver ses décisions pernicieuses et son comportement outrecuidant.

J’appelle de mes vœux la majorité silencieuse à se saisir tout entier de son destin, à mettre fin aux inacceptables rodéos menés par le représentant de la majorité municipale en créant, notamment une nouvelle dynamique structurée autour d’un projet d’ensemble qui doit-être mis au service de la collectivité toute entière.

La réflexion citoyenne qui sortira de ce marasme incarné par une majorité d’élus irresponsables les yeux rivés sur le nombril et le doigt posé sur la couture du pantalon, fera émerger les citoyens responsables, y compris ceux qui ont été désespérés par les partis politiques traditionnels et qui auront leurs mots à dire quant à l’avenir de notre cité.

Est-il besoin de rappeler à nos élus les termes de ma lettre ouverte précédente qui renvoyaient déjà la majorité à ses responsabilités ?

Les tentatives épisodiques de diversion et de déstabilisation orchestrées par l’actuelle première élue, qui pour masquer son incompétence et ses gesticulations courantes achevant leurs courses dans un flot de promesses jamais tenues, ne peuvent leurrer plus longtemps ni l’assemblée municipale, ni la population noiséenne.

Il est maintenant temps de réagir et d’adopter une position courageuse attendue par tous car il en va ainsi de l’avenir et de la tranquillité des citoyens de la ville.

Dr G. Siavellis, ancien Premier Adjoint.