[Vidéo] Commémoration du 18 avril 1944 : Nicole Rivoire très émue !

Il y a tout juste 68 ans, en moins de 20 minutes : 464 noiséens sont morts sous les bombes, 370 blessés graves, 2 846 sans logis… 500 maisons ont été détruites, 2 500 autres endommagées….. Ce soir, le Maire de la ville a fait une très belle commémoration pour ne pas oublier… ce qu’il sait passé le 18 avril 1944 à Noisy-le-Sec.

Nous devons nous souvenir de tous les Noiséens, Solidaires entre eux au lendemain du bombardement et qui s’entraidèrent immédiatement” – Laurent Rivoire.

Le Maire de Noisy-le-Sec l’a salué et lui rendu hommage” pour son action pour la ville et pour avoir inaugurée le 18 avril 2004, cette stèle devant laquelle nous sommes réunis ce jour, pour que cet évènement puisse être commémorer au cœur de notre ville, une ville de souvenirs et de respect.” . Nicole Rivoire, Maire de notre ville entre 2003 et 2008,était, bien entendu, présente à cette manifestation. Et visiblement très émue par l’évènement (Voir la vidéo 4’14). Comme 20 000 autres noiséens, Nicole Rivoire a vécu, enfant, les bombardements à Noisy-le-Sec ! Mieux que personne, elle sait ce que représente la valeur de cette commémoration… Ce triste épisode de l’histoire de notre ville a marqué tout à jamais une génération.

Après avoir rendu hommage aux disparus et blessés lors de ce bombardement, le Maire dans la ville a tenu a remercié les associations d’anciens combattants, toujours aussi actives aujourd’hui, volontaires et présentes et ce, à toutes les cérémonies nationales.

Laurent Rivoire a conclu en disant que sa priorité était résolument de regarder vers l’avenir pour Noisy, dans l’intérêt des Noiséens, pour – je cite- : “Travailler, améliorer, développer notre ville dans la tradition des anciens élus, des élus constructeurs et bâtisseurs“… Noisy-le-Sec, cette ville de solidarité et de mixité, est aujourd’hui une ville reconstruite qui doit en permanence se développer, se rénover pour regarder vers l’avenir ! — Laurent Rivoire.

Beaucoup d’élus de la majorité ont assisté à cette commémoration, ainsi que quelques élus de l’opposition dont Corinne Bord, qui s’est montrée digne et Jean-Paul Lefebvre. Mais si celui-ci était là, c’est peut-être parce qu’il avait entendu parler des rumeurs comme quoi Claude Bartolone s’auto-inviterait à cette commémoration et qu’il espérait peut-être le trouver-là ? Bref, il l’a attendu longtemps. Claude Bartolone n’est pas venu.

Pourtant, malgré la présence de quelques autres anciens ou élus dans l’opposition, comment ne pas repenser que ces mêmes misérables élus avaient  refusé,  en 2008, d’accorder une maigre subvention annuelle de 120 euros que leur demandait l’association du souvenir de l’appel du 18 juin, ce qui avait provoqué alors l’indignation de Nicole Rivoire en pleine séance du conseil municipal :

Le bombardement de la gare de triage de Noisy-le-Sec, par les forces alliées, prépareraient le débarquement … Deux mois plus tard, c’est le Général De Gaulle qui depuis Londres appelait à la Résistance : 

Ce soir, ce fut une très belle commémoration pour nous rappeler que notre ville a été décimée par les forces alliées pour combattre l’ennemi et stopper les déportations. Laurent Rivoire a pris de la hauteur et a montré son charisme. Il s’est résolument montré ambitieux tout en rappelant ses priorités (contrairement à d’autres élus) à savoir qu’il était résolument décider à regarder vers l’avenir pour Noisy, dans l’intérêt des Noiséens, pour – je cite- : “Travailler, améliorer, développer notre ville dans la tradition des anciens élus, des élus constructeurs et bâtisseurs“… ” — “Noisy-le-Sec cette une ville de solidarité et de mixité, est aujourd’hui une ville reconstruite qui doit en permanence se développer, se rénover pour regarder vers l’avenir !” – Laurent Rivoire

Vidéos complémentaires :
Voir aussi la vidéo avec Jean-Paul Burot : c’est quoi l’appel du 18 joint ?