Cantine gratuite : pas assez sociale pour la gauche !

Après avoir annoncé une hausse des impôts directs, la majorité municipale (PS/VERTS/COMMUNISTES) s’attaguent encore davantage au pouvoir d’achat des noiséens :

L’opération Cantine gratuite pour tous ne sera pas reconduite ! “Pas assez sociale pour la gauche, et surtout trop cher…” pour lal nouvelle équipe en place tandis que Nicole Rivoire (Modem) y voyait une “très belle idée généreuse et sociale” !

Plus de quinze jours après leur élection, les nouveaux maires commencent à prendre leurs premières décisions. Et elles ne font pas toujours l’unanimité.
“Nous envisageons de supprimer la gratuité des cantines à la rentrée 2008 car cette mesure ne nous semble ni juste socialement, ni raisonnable économiquement”, a précisé Jean-Paul Lefebvre. Le principe était plutôt apprécié des parents, comme par exemple : Nadia a un petit garçon en cm1 et travaille à mi-temps (dont perçoit la moitié d’un SMIC). Elle payait avant la mise en place de la gratuité jusqu’à 80 euros/mois. Donc, la mesure mise en place par Madame Rivoire était la bienvenue pour les familles modestes. Nadia ne comprend pas cette décision, surtout venant de la part de la gauche.

En septembre 2007, Noisy-le-Sec avait décidé (comme Drancy et Le Bourget), de rendre ses cantines scolaires gratuites pour les 2.500 élèves de ses neuf écoles primaires.” Bon nombre de parents n’ont pas les moyens de payer la cantine tous les jours…L’objectif était de garantir un repas équilibré par jour à tous les enfants de la commune. ”

Noisy-le-Sec a ainsi investi 300.000 euros pour mettre aux normes – cantine gratuite ou pas- et agrandir les réfectoires, acheté pour 137.000 euros de matériel de cantine, et recruté un ” responsable d’office ” par établissement. Le personnel municipal s’est vu aussi proposer des heures supplémentaires pour encadrer les élèves à l’heure du déjeuner.

La mesure représente pour les parents une économie annuelle moyenne de 500 euros par enfant, mais le manque à gagner pour la ville est inférieur, puisque le taux d’impayés approchait les 40 %.

Aini, après avoir annoncé leur volonté d’augmenter les impôts directs, la majorité municipale (PS/VERTS/COMMUNISTES) s’attaquent encore davantage au pouvoir d’achat des noiséens :

L’opération “Cantine gratuite pour tous” ne sera pas reconduite ! “Pas assez sociale pour la gauche, et surtout trop cher…” pour la nouvelle équipe en place tandis que Nicole Rivoire (Modem) y voyait là une “très belle idée généreuse et sociale” !

Selon Jean-Paul Lefebvre, le nouveau maire-adjoint PS en charge des finances et marchés publics, la mesure a déjà coûté près d’1,5 million d’euros à la ville, contre 1,1 million évalué au départ : 300.000 euros liés à la perte sèche de recettes, 400.000 euros pour payer des repas supplémentaires pris par des enfants qui n’allaient pas à la cantine et près de 800.000 euros de dépenses nouvelles directes et indirectes liées à la réorganisation des équipes et des locaux.

Mme Rivoire rétorque que les emplois salariés,… ainsi que les réfectoires devaient être remis au norme : cantine gratuite ou pas : il était nécessaire et urgent de se conformer aux normes en vigueur.

D’après l’adjoint de la maire de Noisy-le-Sec, Alda Pereira-Lemaître, la gratuité a permis à “20% d’écoliers supplémentaires” de manger à l’école depuis la rentrée. Mais parmi eux, essentiellement des familles “qui pouvaient déjà payer et payaient”.

“L’augmentation du nombre de repas fournis a été plus forte dans les écoles des quartiers populaires”, a rétorqué l’ancienne maire MoDem Nicole Rivoire pour qui les chiffres communiqués par la nouvelle équipe sont erronés, car ils intègrent “le coût de travaux de mise aux normes des cuisines qui étaient inévitables”.

Notez que Mme PEREIRA a toujours jusqu’à maintenant fait durer le suspens, en indiquant que des concertations avec les Noiséens et des professionnels allaient avoir lieu pour qu’elle puisse de déterminer sur le sujet. A priori, Mr Jean-Paul Lefebvre a parlé pour tous : on arrête les frais !

Oui mais à quoi bon organiser une concertation si la décision est déjà prise ?
Dans la cas contraire, faudrait qu’entre élus, les violons s’accordent !
Et dans le cas, où finalement Mme Alda Pereira ne soit toujours pas décidée sur la question, il est bon de se demander à quoi sert son équipe, si à tout bout de champ, des concertations entre noiséens doivent avoir lieu !

N’importe comment, c’est le monde à l’envers, la droite qui propose une mesure sociale juste pour tous, la gauche qui la supprime, en justifiant cette suppression par son coût trop élevé ! Dommage, pour les enfants et le budget leurs parents surtout !

N’importe comment, l’accueil de cette décision reste mitigé, comment ne pas y voir là tout simplement la volonté de Mme PEREIRA LEMAITRE de marquer ses pas et de vanger de l’équipe municipale sortante… quitte à se contredire, puisque dans les tracts de la liste PS/PC, Alda Pereira trouvait scandaleux qu’on puisse penser qu’elle supprimerait la cantine gratuite…

Quelles autres décisions va prendre la nouvelle municipalité en vue de détruire
ce que Madame Rivoire avait mis cinq ans à construire, au détriment des Noiséens ? Nous le sauront bien assez tôt…