Press "Enter" to skip to content

Posts tagged as “communiste”

Gilles Garnier torturé par les Stains

[flv:https://www.93sang30.com/wp-content/uploads/2009/04/RIVOIRE_film.flv 320 240]

La municipalité de Stains, bastion communiste historique de Seine-Saint-Denis, a proposé ce dimanche 5 avril 2009 à ses habitants de voter (par voie de référendum) pour ou contre la création d’une police municipale.

Malgré une participation estimée  faible, Michel Beaumale (PCF) a annoncé en fin d’après-midi le résultat des urnes : l’adhésion des électeurs de Stains quant à la police municipale est sans ambigüité !

Les Stanois ont répondu OUI aux trois questions qui leur étaient posées :

Question 1
Soutenez-vous la création d’un pôle de services municipaux regroupant les actions de médiation, de prévention et de dissuasion pour gérer avec plus d’efficacité le « mieux vivre ensemble » ?

Question 2
Dans ce pôle de services, êtes-vous favorable à la création d’une police municipale dont les missions prioritaires seront :
• constater et verbaliser les infractions relatives au stationnement, aux épaves et dépôts sauvages, à l’hygiène de l’habitat, à la sécurité alimentaire dans les commerces,
• assurer la sécurité aux abords des établissements publics, et dans les manifestations municipales,
• accompagner les victimes

Même si cette police “n’aura pas pour mission de traiter les problèmes de délinquance qui doivent rester dans le domaine de compétence de l’Etat”, la question d’une action “en complémentarité” de la police nationale est néanmoins soumise également au vote avec la troisième question :

Question3
Souhaitez-vous que cette police municipale, avec ses propres missions, agisse en complémentarité de la police nationale à qui l’Etat doit accorder les moyens nécessaires pour lutter contre la délinquance ?

Le maire PCF Michel Beaumale avait encouragé dans un bulletin municipal spécial la population à doter la ville d’un “moyen supplémentaire à mettre au service des habitants pour gérer le mieux possible le +bien vivre ensemble+”. En faveur de OUI, les communistes n’étaient pas les seuls : le groupe des Verts s’est allié au Maire Communiste et son équipe pour défendre le OUI à la création d’une police municipale, pour que chaque citoyen ait le droit à la tranquillité et à la sécurité !

Interrogé sur le  faible taux de participation (10.51%), il rappelle que ce taux est généralement bas et et les référendum locaux sont généralement  peu populaires. Bien entendu, il le regrette. Il aurait préféré que les Stanois se mobilisent davantage pour accomplir leur devoir de citoyen. Il reproche aussi à la Droite locale de ne pas s’être investie complètement dans la campagne en faveur du OUI, avec des discours tels que “c’est gagné d’avance”…”un référendum, cela ne sert à rien”…

Les socialistes de Stains ont œuvré activement en faveur du oui. Les seuls véritables opposants à un service de police municipale, c’est le parti des Ouvriers Indépendants (POI) ! Déçus et en colère, ils fustigent ce référendum. Selon des militants : certains ont voté deux fois (les salariés pouvaient voter la journée de vendredi), d’autres dénoncent la tournure des questions, trompeuses qui n’incitent qu’à voter Oui e enfin, d’autres encore dénoncent les résultats du fait que les des étrangers (qui n’ont pas le droit de vote) ont participé à ce scrutin.

En fait, il s’agissait plus d’une “votation citoyenne” que d’un référendum traditionnel.

Avant que les Stanois ne voient leur brigade de police municipale à l’oeuvre, il va falloir déposer une demande d’agrément, recruter, trouver des financements… a déclaré le Maire de Stains. Mais si tout se passe bien, c’est au début de l’année 2010 que la police municipale devrait être opérationnelle !

On était parti sur une base de 10 agents territoriaux,” souligne le maire, ” mais on va mieux estimés les besoins mais aussi trouvé les capacités budgétaire (10 agents, c’est environ un budget de 340 000 euros)“.

L’une des particularités de ce scrutin est qu’il ait été ouvert à tous les  habitants étrangers (même non ressortissants de l’Union européenne). Voilà de quoi donner des idées à notre Maire, à NOisy-le-Sec qui vient d’annoncer un référendum local sur la même question, puisque nos élus VERTS et COMMUNISTES (“la gauche qui s’ressemble , s’assemble“)  ont décidé d’en faire une question à polémique au sein de notre ville, et ce depuis, le mois de novembre dernier.

En effet que ce soit Gilles Garnier (PCF) ou Anne Déo (VERTS), ils ont annoncé leur couleur : ils sont CONTRE le service de la police municipale et milite pour sa suppression ! Alda Pereira Lemaitre, Maire de Noisy-le-Sec a décidé de demander l’avis aux citoyens noiséen pour trancher sur la question.

Le référendum à Noisy-le-Sec a été annoncé d’ici une petite dizaine de mois, à savoir pour  le premier trimestre de l’année 2010.