Question tramway : tous, il faut soutenir notre maire !

ALDA déterminée et exigeante rappelle sa méthode !

Alda Pereira Lemaitre a été la première à intervenir lors de la toute première réunion d’ouverture de la concertation ce mercredi 12 novembre 2008, au gymnase Langevin !

Elle a immédiatement rappelée qu’elle était sa méthode : la concertation ! Elle est très attachée à la démocratie, elle a réaffirmé sa volonté de faire participer les citoyens aux grandes questions qui touchent la commune.

A la fin de son introduction, notre maire à poser deux questions sinéquanones à la prolongation de Tramway, oui deux conditions nécessaires devront être remplies :

La première condition : une nouvelle gare devra être construite ! Elle n’est plus aux normes et est à la première gare de la Seine-Saint-Denis

La seconde condition : elle est très attachée à la qualité du matériel roulant !

Et là, on ne peut qu’adhérer et soutenir notre maire, au delà des idées politiques ! Nous devons nous unir pour que ces deux conditions soient réunies avant que les premiers coups de pioche ne soient donnés !

C est bien beau tout cela, mais Mme le Maire a-t-elle le pouvoir de demander quoi que ce soit ?

C’est la question que je me suis posée suite à un mot prononcer par le médiateur sur les exigences de Mme le Maire :  il y a un mot qui a été prononcé et qui m’a particulièrement déplu de la bouche du médiateur Michel Gaillard qui anime le débat : c’est qu’il a pris les conditions sinéquanones de Mme le Maire pour des vœux ! C’est le mot qu’il a employé ! “Des vœux !???”  pourquoi pas “des rêves”, pendant qu’il y était ou encore “des désirs qu’elle prend pour des réalités”  !

Mme le maire a dit ce qu’elle avait à dire, mais a-t-elle réellement le pouvoir d’influencer le Stiff ? C’est pourquoi, nous devons la soutenir !

Ce premier incident de langage m’interpelle : je me rends compte que finalement sur ce combat là, il ne se fera pas contre Alda Pereira Lemaitre, mais il se fera avec elle ! Car elle seule est aujourd’hui capable, –si on lui en laisse le pouvoir – d’agir dans l’intérêt des Noiséens ! Elle est le maire de tous les Noiséens : et elle l’a redit ce soir : elle veut le meilleur… pour nous !