Laurent Rivoire élu Maire, Alda, Gilles, Anne assis sur le banc de l’opposition, … et disparition d’Olivier Deleu

Laurent Rivoire : le nouveau Maire de tous les Noiséens

Arrivé largement en tête le soir du second tour, Laurent Rivoire a été élu le Maire, le vendredi 17 décembre 2010, par le conseil municipal de Noisy-le-Sec.

Un sentiment de gâchis et de tristesse pour Alda Pereira Lemaitre

Alda Pereira Lemaître, tête de liste PS, désormais dans l’opposition a rappelé qu’elle ne voulait pas de cette élection, et qu’elle avait tout fait pour l’éviter. Elle éprouve un sentiment de gâchis aujourd’hui et de déception de ne pas avoir pu poursuivre son mandat.

Garnier/Déo : ils ne regrettent rien !

Gilles Garnier et Anne Déo, également dans l’opposition, quant à eux, ont fait perdre la ville à la gauche. Ils ne regrettent rien. Gilles Garnier aurait pu être aujourd’hui le 1er maire adjoint de la ville, mais il a refusé la proposition de co-gestion faite par Alda Pereira Lemaitre ! A Anne Déo et lui, ils ne doivent plus leur rester que de l’amertume, du désarroi , de la déception… et des attaques contre notre Chef d’Etat pour faire oublier le triste bilan de leur arrivisme.

Quatre élus UMP sur cinq apportent leur soutien à Laurent Rivoire

Quant aux cinq élus UMP : Quatre d’entre eux (sur 5) viennent de publier un communiqué, par la voix de Clément Cressiot, élu et délégué UMP de la ville, dans lequel il réaffirme son soutien, lui et les trois autres élus UMP sur cinq, à Laurent Rivoire. Ainsi quatre des cinq élus tournent la page et s’engagent aujourd’hui à travailler aux côtés du nouveau Maire et dans l’intérêt des Noiséens, en “faisant abstraction de leur attachement au Mouvement populaire” (cf communiqué ci dessous)

La disparition d’Olivier Deleu

Reste que sur cinq élus UMP, une absence s’est faite une nouvelle fois remarquée, celle de la tête de liste “Un nouveau Cap pour Noisy”, OLivier Deleu, qui n’a pas assisté au Conseil Municipal d’installation et à l’élection de Laurent Rivoire. Il a été surprenant de voir qu’il ne sera pas dans l’exécutif du conseil municipal ! Il ne sera pas adjoint au Maire, simplement dans le meilleur des cas, simple conseiller municipal… Pour combien de temps ?
Je ne sais pas quel cap, Olivier Deleu a pris depuis le soir du 1er tour, mais il semble aujourd’hui évident, qu’il s’est égaré… loin des préoccupations noiséennes !

5 réflexions sur « Laurent Rivoire élu Maire, Alda, Gilles, Anne assis sur le banc de l’opposition, … et disparition d’Olivier Deleu »

  1. Bonjour,

    Je suis Président du groupe des élus socialistes de Noisy-le-sec (2 voix sur 3),

    Élu 1er des socialistes, par une écrasante majorité,
    par les militants de Noisy-le-Sec,
    soit 48 bulletins ….

    Qui suis je ?

    Pour mieux me connaitre ET du même auteur,
    A paraître prochainement :

    L’ART DE LA DÉFAITE (NE PAS CONFONDRE AVEC L’ART DE LA GUERRE DE SUN TZU)

  2. Extraits :
    “Une majorité « rouge verte » avec une composante « rose » sur un « territoire » PS allait sonner faux dans le paysage hégémonique que le PS dessine, dans notre département depuis quelques années.”
    RÉSUMÉ ET TRADUCTION : LE PS GÈNE LE PCF DANS LE 93.

    “Notre démarche du premier tour, à contre courant des accords départementaux et nationaux des organisations en présence, ne pouvait être validée.”
    RÉSUMÉ ET TRADUCTION : JE SUIS CONTRE L’UNION DE LA GAUCHE.

    “L’attitude néfaste de la Maire sortante”
    RÉSUMÉ ET TRADUCTION : La représentante des intérêts du PS

    EN CONCLUSION (TOUJOURS DU MÊME AUTEUR).
    La politique est parfois plus simple qu’il n’y parait.

    EN SYNTHÈSE :
    Le PCF, par son représentant local, avait comme volonté première de faire perdre au PS Noisy le sec.
    Les Noiseens n’ont pas été dupes.

  3. EN CONSULTANT FACEBOOK …

    Les députés de la majorité présidentielle ont adopté lundi 3 novembre un amendement permettant aux salariés du secteur privé de continuer à travailler après 65 ans s’ils le souhaitent ; cet amendement repousse ainsi l’âge de mise à la retraite obligatoire de 65 ans à 70 ans. L’age légal de départ à la retraite reste à 60 ans.

    Face à cette mesure qui est une mesure de bon sens et qui respecte la liberté de chacun (il était quand même incroyable en France d’empêcher de travailler des personnes qui le souhaitent en raison de leur âge !), les socialistes et les leaders syndicaux (CGT, CFDT, FO) ont rivalisé de démagogie et ont demandé le retrait de cet amendement.

    Si les les socialistes considèrent qu’on doit être mis à la retraite d’office après 65 ans alors… qu’ils s’appliquent dès aujourd’hui cette mesure à eux-mêmes !

    Nous lançons ainsi une pétition pour la démission IMMEDIATE de tous les élus socialistes de plus de 65 ans

    Par ailleurs, nous souhaitons que tous les élus socialistes, en particulier les députés, qui auront plus de 65 ans aux prochaines élections, prennent l’engagement public de ne pas se représenter en 2012

    Liste très très peu exhaustive des socialistes députés qui auront plus de 65 ans en 2012

    Henri Emmanuelli (67 ans), Laurent Fabius (66 ans), Michel Delebarre (66 ans), Elisabeth Guigou (66 ans), Marylise Lebranchu (65 ans), Jean-Jack Queyranne (67 ans), Michel Vauzelle (68 ans), Christian Bataille (66 ans), Daniel Boisserie (66 ans), Danièle Bousquet (67 ans…)…

  4. EN 2012 ILS AURONT :

    President
    Nicolas SARKOZY 57 ans
    (Elu President à 52 ans)

    Droite autre
    Philippe de Villiers 63 ans
    François Bayrou 61 ans
    Dominique de Villepin 59 ans

    Candidats PS (Primaire déclarés ou non)
    Jack Lang 73 ans
    Laurent Fabius 66 ans
    Christian Pierret 66 ans
    Gérard Collomb 65 ans
    Dominique Strauss-Kahn 63 ans
    Martine Aubry 62 ans
    Jean Mallot 60 ans
    François Hollande 58 ans
    ROYAL SEGOLENE 57 ans
    Pierre Moscovici 55 ans
    Manuel Valls 50 ans
    Arnaud Montebourg 50 ans
    Benoît Hamon 45 ans

    Jean-Luc Mélenchon 61 ans
    Christian Piquet 60 ans
    André Chassaigne 60 ans
    Marine Le Pen 44 ans
    Olivier Besancenot 38 ans

    LES PRESIDENTS
    Nicolas SARKOZY en 2007 52 ans
    Jacques CHIRAC en 2002 70 ans
    Jacques CHIRAC en 1995 63 ans
    François MITTERAND avait en 1988 72 ans
    François MITTERAND avait en 1981 65 ans
    Valéry GISCARD D’ESTAING en 1974 48 ans
    Georges POMPIDOU en 1969 58 ans

    L’age moyen est de 57 ans

    Le doyen des candidats
    Jean Marie Le Pen avait en 2007 79 ans

Les commentaires sont fermés.