NOISY-LE-SEC : La tension est montée d’un cran au sein de la municipalité ! Bientôt un référendum ?

Ce matin mardi 14 octobre 2008,à l’entrée de mon marchand de journaux, une affiche du Parisien annonçait : Noisy-le-Sec : Tension au sein de la municipalité ! En lisant l’article, j’y découvre que Gilles Garnier est en colère contre les méthodes de notre Maire… Celle-ci aurait déclaré l’abandon du projet sur le conservatoire sans concertation avec son bureau municipal ! … En réponse aux critiques de Gilles Garnier, Alda Pereira Lemaître suggère un référendum sur la question !

Ce matin mardi 14 octobre 2008, une affiche publicitaire du Parisien annonçait : Noisy-le-Sec : Tension au sein de la municipalité

Immédiatement, j’achète le Parisien, et je lis l’article : “Premières chicanes dans la majorité” J’y apprends que la tension est encore montée d’un cran, car je cite Gilles Garnier (PC) : “La maire” [elle n’aime pas qu’on dise la maire, et préfère qu’on dise Mme le maire,]” “vient d’annoncer aux représentants de deux associations de parents d’élèves l’abandon du projet, alors que cette question n’a pas été tranchée en bureau municipal” s’emporte Gilles.

Il poursuit : “Cette manière de procéder ne permet pas un travail constructif au sein de la majorité” !

Gilles Garnier rappelle l’importance de la culture dans notre société : “L’accès à la culture est un facteur important d’émancipation !” Selon lui, ce projet ne doit pas pris à la légère et il demande une véritable concertation !

De toute évidence, les communistes ont enfin l’intention de se faire écouter et respecter ! Ils souhaitent aujourd’hui se démarquer de la politique socialiste ! Il était temps, mais leur marge de main d’oeuvre est bien limitée : que faire sinon de ne pas prendre part au vote lors des délibérations du conseil municipal ? Et dire, qu’ils n’ont perdu que de 52 voix face aux socialistes ! Grrrrrrr….

En réponse aux déclarations de GIlles Garnier, Alda Pereira Lemaitre se défend en disant qu’elle n’a jamais dit cela et pour preuve Claudine Joubert était présente ! Elle affirme aussi que le projet n’est pas viable !

Pour conclure, Mme le maire, propose un référendum sur le question du conservatoire : “Voulez-vous une augmentation de 30% de vos impôts ?” Vive la participation démocrative !