Press "Enter" to skip to content

Noisy-le-Sec : infos municipales

A Noisy le Sec , 9 listes se sont déclarées pour concourir au scrutin du 1er tour de l’élection municipale dimanche 15 mars 2020.

Sur ces 9 listes qui prétendent vouloir gérer une ville de 43 700 habitants, certains ne sont même pas capables de déposer leur liste et leur profession de foi et bulletins de vote en remplissant toutes les conditions exigées par la loi en commission de propagande en Préfecture.

Seulement trois listes, celle de notre Maire, Laurent Rivoire, puis celle de Corinne Bord du Parti Socialiste et celle du vieux partir communiste Olivier Sarrabeyrouse.

Quant à Madame Anne Déo, j’aurai bien envie de lui dire ” Madame Déo, je constate que c’est plus facile de mettre le bazar en conseil municipal que de bien faire ses devoirs !).”

Tous les autres et en premier lieu celle de “notre champion national de la plainte”, Jean-Paul Lefebvre, pourtant rôdé à la procédure procédurière, qui dépose un recours plus vite que son ombre, celui dont la seule passion dans la vie est la quérulence n’arrive même pas à déposer de simples professions de foi et de bulletins de vote dans les règles imposées.

Un hasard ? Peut être pas ! En effet, Jean-Paul Lefebvre aborde cette campagne avec les casseroles qu’il voulait faire accroché aux autres, et même s’il s’est trouvé quelques noiséens pour le suivre dans sa folle aventure, il est conscient de sa principale faiblesse : lui !!!

Alors veut-il vraiment s’embarquer dans cette galère où certaines rumeurs disent qu’il fera encore moins que son ami ex-Maire Alda Pereira Lemaitre qu’il a torpillé en pleine mandature !

Jean-Paul Lefebvre est trop expérimenté en manœuvres électorales pour s’être trompé, à l’insu de son plein gré. Alors acte manqué pour fuir la pantalonnade municipale ?

 

DERNIÈRE MINUTE :
Mise à jour du 13 mars 2020, à 2 jours du 1er tour des élections municipales :

Jean-Paul Gilbert Lefebvre fait encore des siennes… On n’avait pus aucune nouvelles depuis quelques jours de Jean-Paul Lefebvre en voici probablement la raison: dans un ultime baroud d’honneur, le candidat tête de liste “agir pour les Noiséens”, bien habitué des tribunaux, a tenté de faire radier des listes électorales un certain nombre d’électeurs Noiséens devant le tribunal de Bobigny, à 72 heures du scrutin.

Au premier rang desquels des candidats colistiers issus des listes de gauche comme de la majorité municipale. Bien mal lui en a pris, le magistrat en charge de cette énième procédure abusive a conclu rapidement à l’absence totale de preuve et de fondement à cette vaine action judiciaire.

Jean Paul Lefebvre n’a toujours pas compris que les élections ça se gagnait par la confiance et dans les urnes, et non par des procédures judiciaires honteuses devant les tribunaux.