Le choc : tentative de déstabilisation de la part des Verts et du groupe des Communistes

Vous n’allez pas y croire vos yeux ! 93sang30 prend position et soutien à 100% Alda Pereira Lemaitre, maire de Noisy-le-Sec ! C’est la première fois que cela arrive, et vous allez voir que c’est justifié !

Manœuvre politique de la part des Verts et du groupe des communistes

Il s’est passé quelque chose d’incroyable et inédit lors du dernier conseil municipal du 25 octobre dernier ! Que dire d’autre si ce n’est que cela ne peut être défini que comme une tentative de déstabilisation politique contre le maire en place !

Les Verts et Les communistes ont donc manœuvré contre Alda Pereira Lemaitre, maire de notre ville depuis mars dernier, en demandant, à la surprise générale, la suppression de la police municipale de notre ville au profit de poste de gardes urbains ! Vous ne rêvez pas ! Gardes urbains ? Pourquoi pas gardes champêtres pendant qu’on y est ?!!

Que s’est il passé exactement ?

Alda Pereira Lemaitre, maire de notre commune souhaite moderniser l’administration et donner davantage de responsabilités et de missions à la police municipale pour qu’elle devienne plus proche des Noiséens. Celle-ci se verrait confier des missions de prévention mais aussi de verbalisation contre les dépôts sauvages, par exemple, comme cela arrive, malheureusement, de plus en plus fréquemment, notamment dans le quartier de la Renardière.

Attentive aux retours de ses élus, notre maire décida de retirer ces modifications de postes de la Police Municipale de l’ordre de jour et de le reporter à une date ultérieure.

Surtout, elle a proposé une réunion publique avec des maires de communes (toute étiquette politique confondue) pour qu’ils nous fassent part de leur expérience de Police Municipale au sein de leur commune. Mme le Maire a même souhaité y associer les Noiséens.

L’arme utilisée : Le voeu à bulletin secret

Il était minuit passé, dans la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 octobre 2008, lorsqu’Anne Déo demande à prendre la parole non seulement pour présenter un vœu, totalement incongru,  mais en demandant surtout que le vote se fasse à bulletin secret !

Les seules décisions décidées à bulletin secret jusqu’à aujourd’hui n’ont concerné que la nomination du maire, ses adjoints et leur affectation au sein des différentes commissions qui existent !

Le vœu demandé propose la suppression du service de la police municipale et que cette décision fasse l’objet d’une délibération au prochain conseil municipal, ce qui aurait entrainé un plan social.

Le vœu évite toute question et tout débat ! Seuls les responsables des différents groupes politiques donnent leur point de vue.

Le vote à bulletin secret a également été demandé alors qu’habituellement il se fait à main levée ! Il permet (ainsi malheureusement) à certains élus – qui n’assument pas leur position- de se cacher !

Où est la transparence démocratique ? Où est l’intérêt des Noiséens ?

Dans la salle, communistes, verts, personnes de bon sens, et socialistes ne comprenaient pas ce qu’il se passait ! Et surtout, la position politique de nos élus de gauche « qui nous ressemble et qui rassemble » est in-com-pré-hen-si-ble pour les Noiséens ! Gilles Garnier demandant la suppression de ce service public ! On est dans un mauvais rêve ! Celle des Verts est plus surprenante encore,  pour ne pas dire suicidaire  !

Tous élus de l’opposition étaient stupéfaits se demandant probablement s’il ne s’agissait pas d’une hallucination collective ! « Sommes nous en démocratie ou sommes nous revenus en dictature ?», demande Nicole Rivoire…, qui a avoué « n’avoir jamais entendu une chose pareille ! »

Quoi qu’il en soit, ce qui est scandaleux dans cette affaire, c’est que bien que Alda Pereira Lemaitre ait retiré la délibération de l’ordre du jour et reporté cette délibération, le vœu présenté par les VERTS et le Groupe des Communistes devenait caduque !

Rien ne les a arrêtés : ils sont allés jusqu’au bout !

Or, cela ne les a pas arrêté ! Et le vœu fut présenté à la surprise générale ! Les Verts et les communistes, unis, bien décidés à poursuivre leur offensive contre Mme le Maire !

A plusieurs reprises, Madame le Maire en a appelé à leur sens de la responsabilité et qu’ils devaient agir en tant que tels : des élus responsables ! Ce que, de toute évidence les Verts et les Communistes n’ont pas assimilés, la meilleure preuve : la demande à ce que le vote soit à bulletin secret a été maintenue, ce qui va à l’encontre même des principes et de valeurs de démocratie et de transparence, prônée par Alda Pereira Lemaitre ! Les communistes et les Verts se rebellent contre Mme le maire en instrumentalisant la police municipale comme prétexte !

Finalement, le vœu ne passera pas à une voix près : 20 pour le maintien et 19 contre !!! Alda a sauvé la police municipale avec le soutien de ceux qui l’avaient créé : Nicole Rivoire et son groupe Noisy Passionnément qui ont tous votés et soutenus la position du Maire. Notre police municipale est maintenant hors de danger…

Le vote à bulletin secret a été joué comme un coup au poker ! Il n’est pas le fruit du hasard, la véritable motivation était celle-ci : Ils ont voulu bluffé et testé la solidarité des élus au sein même de la nouvelle majorité en espérant probablement quelques abstentions pour ne pas dire quelques traitrises, pour mettre à mal notre maire.

Que le groupe communiste œuvre dans ce sens, c’est peut être compréhensible, ils ont perdu le contrôle de la ville à quelques dizaines de voix, et ils doivent commencer à envoyer un signal fort à leur électorat, mais les Verts ? C’est la première fois, à Noisy-le-Sec qu’ils se désolidarisent de la sorte des Socialistes ! Les Verts ont commis là une faute qui restera dans les annales.

Reste à savoir si de simples excuses de la part de Anne Déo suffiront à oublier cet affront, inattendu et indigne. Quant à nous Noiséens, à une voix près, nous risquions de voir sérieusement notre police municipale remise en question ! A une voix près, l’intérêt de certains de nos élus l’emportaIt sur l’intérêt général…