Press "Enter" to skip to content

Jean Paul Lefebvre aux méthodes condamnées par la justice, mouton noir et tricard de la gauche à Noisy-le-Sec

Jean-Paul Lefebvre, devenu infréquentable, vit actuellement probablement
la pire humiliation de toute sa carrière d’homme politique.

Après l’escroquerie dénoncée par un ancien élu socialiste et commise par Jean-Paul Lefebvre et Francis Flouzat pour avoir frauduleusement tenté de voler le local et l’association du PS de Noisy- le-Sec, situé avenue de la République à Noisy-le-Sec,

Après que les méthodes de voyous aient été frappées d’une condamnation sans appel,  de justice, en première instance,

Après l’exclusion définitive de Jean-Paul Lefebvre du Parti Socialiste ,

Après ces vaines tentatives politico-judiciaires contre tous ses adversaires politiques du 1er tour, y compris celles de vouloir attaquer la légitimité de certains colistiers dont ceux de la liste d’Olivier Sarrabeyrouse, le parti communiste a annoncé sa décision de refuser toute alliance du second tour avec Jean-Paul Lefebvre.

Dans un communiqué de presse, Olivier Sarrabeyrouse énonce les raisons suivantes : ” Nous avons également rencontré la liste menée par Jean-Paul Lefebvre. Tout aussi unanimement, avec les deux autres listes [Anne Déo & Corinne Bord] , nous n’avons pas souhaité fusionner au second tour pour des raisons de démarche et d’éthique. En effet, au vu de la procédure que M. Lefebvre a engagé à l’encontre d’un de nos colistiers à quelque jours du scrutin, à mon égard via les réseaux sociaux pur une de ses colistières, tout comme l’esprit revanchard injustifié d’un de ses proches collaborateurs à l’égard de notre liste, nous avons fait un choix simple : préserver notre ligne de campagne respectueuse au profit d’une démarche et d’un projet pour les habitantes et les habitants en travaillant sereinement.“.

Comme je le disais, Jean-Paul Lefebvre voulait faire une campagne de chevalier blanc contre notre maire, il se retrouve aujourd’hui pris à son propre piège et subit une humiliation suprême : celle de n’être au final devenu que le mouton noir de la politique noiséenne, complètement tricard de la gauche.

L’appel du pied lancé par Jean-Paul Lefebvre à Olivier Sarrabeyrouse n’aura pas suffit à faire oublier ses manœuvres politico-judiciaires. Olivier Sarrabeyrouse prend-il un gros risque politique ? La liste de Jean-Paul Lefebvre n’est arrivée qu’en 3ème position du 1er tour qu’avec 800 voix, en forte chute depuis les élections municipales de 2014. L’électorat de Jean-Paul Lefebvre a probablement cru à un programme “apparenté” de gauche et certainement qu’avec ou sans fusion, ils auront le choix entre une gauche dure et une gauche molle !

A Noisy-le-Sec, le mépris des communistes à l’égard de Jean-Paul Lefebvre est tellement flagrant, que même son nom a été probablement écorché dans le communiqué d’Olivier Sarrabeyrouse : “En effet, au vu de la procédure que M. Lefevre …” Lefevre ou Lefebvre ? Le B a été “oublié”. Après toutes ces années passées ensemble, personne ne croira un seul instant qu’Olivier Sarrabeyrouse, directeur d’une école,  puisse ne pas connaître l’orthographe de l’un de ses adversaires politiques les plus acharnés qui retourne sa veste, du jour au lendemain, dès qu’il sent le vent tourner. Sauf que cette fois, personne n’est dupe.

Aujourd’hui marque, certainement, une date historique dans la déchéance politique de la carrière de Jean-Paul Lefebvre qui se retrouve isolé et dont son destin n’est d’être qu’un triste opposant politique quérulent et revanchard.

Probablement la fin de la vie politique de Jean-Paul Lefebvre qui avait trouvé jusqu’à présent, à travers les colonnes de 93sang30 un espace où on parlait, au final, encore un peu de lui… Mais les temps changent… Et cet honneur se mérite. Jean-Paul Lefebvre cède donc sa place d’anti-héros politique noiséen à Olivier Sarrabeyrouse, le nouveau méchant de 93sang30.com, dont sa liste est arrivée en tête de quelques centaines de voix et qui représente une menace sérieuse à notre très sympathique Maire : Laurent Rivoire, véritable héros de notre belle ville.