Conseil de quartier centre ville mairie : beaucoup de monde, et un auditoire particulièrement calme…

centre ville mairie, constitution de quartierTout le quartier du centre ville s’est réuni ce vendredi 17 octobre 2008, à l’école Brossolette pour constituer son conseil de quartier. Un auditoire qui s’est déplacé nombreux pour participer à ce conseil ! Un record de 33 candidatures a été enregistré pour 21 places…

Tout le quartier du centre ville s’est réuni ce vendredi 17 octobre 2008, à l’école Brossolette pour constituer son conseil de quartier.

A quoi cela sert il ? Nasser Ferradj l’explique en préambule :
« L’objectif des conseils de quartier est d’associer la population aux projets de la ville, à travers des ateliers urbains par exemple (sur le transport, l’interco, le plan d’aménagement du quartier…) Mais c’est aussi pouvoir exprimer des avis et associer les habitants aux grandes décisions municipales, telle que le budget. »

Oui, notre maire, Alda Pereira Lemaitre veut nous associer à chacune des phases lors du choix d’une décision et faire des choix avec nous !

Tan mieux ! Mais les réactions sont septiques : problèmes de sécurité, problèmes de nuisances sonores, problèmes d’hygiène… problèmes de parking, tout cela semblent être les défis que ce conseils de quartier devront faire face, maintenant qu’ils disposent des moyens nécessaires pour tenter de régler les problèmes. « Mais il y a des enfants de 4-5 ans qui trainent dans la rue à 22 heures » lance une habitante… comme pour dire, quel pouvoir aura le conseil de quartier pour cela ? « Lorsqu’il y a un problème, la police ne se déplace pas ! » Ajoute une autre habitante…

Tout ne sera pas forcément réglé prévient Nasser Ferradj, mais nous vous expliqueront les raisons !

centre ville mairie, constitution de quartier

La toute nouvelle chargée de mission, Anne Laure Langlais (une Noiséenne ?) a été présentée comme une « aide administrative »…pour aider les conseils de quartier.93SANG30 lui souhaite la bienvenue au sein de notre ville.

L’auditoire était particulièrement calme, il y a eu certes quelques sobre sauts lorsque la parole a été donné au public.

Tout d’abord, la toute première question est particulièrement intéressante puisque cette habitante s’interrogeait sur le caractère représentatif de ces conseils. Nos élus leur ont rappelé que ces conseils de quartier avaient un but CONSULTATIF, l’exécutif étant le bureau municipal.

Françoise Celati, adjointe au quartier a rappelé que les conseils se réunissait tous les deux mois, et que des assemblées de quartier (ouvertes à tous) allaient être organisées trois fois par an.
Elle expliqua les grandes règles de ce nouvel outil démocratique, alors que défilait, sur un un quart seulement de l’espace du panneau d’affichage, le support en diaporama. J’étais sur l’extrême gauche de la salle, au second rang, autant vous dire tout de suite, je ne voyais pas grand chose. Mais qu’importe, tout était clair. Soudain, un silence tomba : un enfant venait de renverser sa boite de bonbons qui sautillait sur le pare terre de l’école…rien de grave… LOL

Puis d’autres questions sur le mode de fonctionnement pas toujours très clair… A cela on a répondu en disant que c’était le règlement de base, prévu par la loi, qui avait été adopté mais libre à tous de faire fonctionner leur conseil comme ils le souhaitent

centre ville mairie, constitution de quartier

Les élus ont du avoir une sueur froide lorsqu’un habitant les interpela sur le fait que certaines personnes de la SEMINO roulait en Mercedès…. alors qu’il ne travaillait pas ou peu ! Pendant quelques secondes de confusion, nos élus étaient rassurés : la question ne portait pas du tout sur le nouveau directeur adjoint de la SEMINO et sa voiture de fonction ! Encore moins sur la rémunération inédite que s’est créée Alda Pereira Lemaitre pour sa fonction de PDG au sein de la Sémino ! Ouf…Mais la remarque portait sur des locataires non nécessiteux qui profitent du système…

centre ville mairie, constitution de quartier

Le conseil de quartier a pu se constituer

Un nombre record de candidatures a été enregistré : 33 au final dont 7 acteurs de terrain (responsables d’association par exemple).

Le nombre maximum de membres à ces conseils a été fixé à 21 (dont 7 personnalités locales)

Côté habitants, il reste donc 14 places vacantes pour 27 candidatures : 1 chance sur 2 d’être tiré au sort. C’est une main innocente d’une enfant qui procédé au tirage, après que les noms des candidats ont été cités pour n’oublier personne. Justement, un nom avait été oublié, et pas n’importe lequel ! Celui d’une personnalité locale ! Un moment de stupeur très vite dissipé…

Le conseil de quartier du Centre ville Mairie a donc été constitué dans une bonne ambiance. Les nouveaux conseillers de quartier sont repartis avec leur mallette, une mallette sans double face avec des « billets » a-t-il lancé pour détendre l’atmosphère des nombreuses personnes déçues de ne pas participer à cette incroyable aventure. Ils pourront toujours se présenter dans deux ans.

Alda Pereira Lemaitre est arrivée en fin de réunion simplement pour rappeler que pouvait appeler ça comme on voulait, démocratie de proximité, démocratie participative, qu’elle, elle appelait cela tout simplement DE-MO-CRA-TIE, tout court !