Communiqué du Parti Radical de Gauche sur la situation à Noisy-Le-Sec

Le Parti Radical de Gauche (PRG)

Le Parti radical de gauche (PRG) est un parti politique français de centre-gauche, allié depuis toujours au Parti Socialiste. En 2002, Christiane Taubira se présenta aux élections présidentielles. Elle voulait se représenter en 2007 mais trouva un accord avec le parti socialiste et devint conseillère de Ségolène Royal.
Après le départ du parti de Bernard Tapie, en 2007, le Président de ce parti, Jean-Michel Baylet a rappelé que le PRG se situait à gauche, tout en ne fermant pas la porte aux discussions avec le parti radical de droite, dirigé par Jean-Louis Borloo. Quoi qu’il en soit, c’est un parti qui véhicule des valeurs humanistes, laïques, et progressistes ! Pour moi, c’est une alternative crédible au Parti Socialiste dont beaucoup d’énergie est dépensée inutilement, en guerres fratricides, au détriment de l’intérêt général…

Le PRG apporte son soutien sans faille à Alda Pereira Lemaitre

Le communiqué du PRG

Vous trouverez ci-joint le communiqué du Parti Radical de Gauche de Seine-Saint-Denis à la découverte de la liste de fusion de gauche, sans aucun des représentants du PRG :

Le PRG93 c’est sans compromission !
La politique : oui, mais avec des principes !

Le Parti Radical de Gauche de Seine-Saint-Denis a pris acte de la composition nouvelle de la liste « Toute la Gauche ensemble » telle que déposée à la préfecture hier après-midi en vue du second tour des élections municipales partielles de Noisy-Le-Sec.

Ayant soutenu la candidature du Maire sortant lors de la campagne précédant le premier tour, notamment sur la base d’une opposition à une politique de diabolisation et de diffamation que ses alliés d’aujourd’hui ont mené pour, dans un premier temps, provoquer sa chute, et dans un second, lui faire perdre toute crédibilité, le PRG93 s’interroge désormais : comment peut-on avoir le culot de composer une liste faite de ceux qui se sont malmenés, non pas uniquement le temps d’une campagne électorale, mais durant un mandat qui a connu une fin bien triste pour la démocratie et comique pour le bon sens ? Comment oser se présenter devant des électeurs, leurs proposer du changement ou « la continuité du changement » avec une équipe qui s’est tristement donnée en spectacle par la multiplication des désaccords et des attitudes puériles ?

Ces interrogations légitimes ressenties dans une certaine émotion se posent en filigrane d’une déception qui découle d’un constat simple mais durement réel : la « politique autrement » qui prenait forme à Noisy-Le-Sec n’était qu’une chimère, l’intérêt des Noiséens qui a soi-disant poussé à la démission des élus n’est qu’un tour de passe-passe servant à cacher une lutte féroce que menaient des esprits intéressés et mercantiles, bien loin des préoccupations Noiséennes.

Le PRG93 déplore également le bal des hypocrites qui s’est déroulé jusqu’au perron de la préfecture, puisque ceux qui le congratulaient à ne plus avoir de superlatifs et ceux qui ne juraient que par l’utilité et la légitimité des candidats qu’il présentait, n’ont pas osé chuchoté un mot pour exiger la présence d’un Radical de Gauche sur cette liste, la Parole Scélérate a fait honneur à sa réputation, mais force est de constater la justesse de son anticipation : le PRG93 n’aurait jamais accepté d’être aujourd’hui sur une liste portant un programme et un passé qu’il critiquait la veille

.En face de cette gauche, il y a la Droite, à qui le PRG93 rappelle l’interdiction formelle de se servir du présent communiqué à des fins de campagne, car il nie l’existence, de tout soutien, même indirect ou par défaut, à la politique populiste qu’elle tente d’imposer à Noisy-Le-Sec, à l’image de ce qui se fait à l’échelle nationale. Une Droite qui ressort inévitablement renforcée par les décisions que prend la Gauche, une gauche bien…maladroite.

Finalement, le présent communiqué permet à la fédération de Seine-Saint-Denis du Parti Radical de Gauche d’affirmer deux points fondamentaux aux Noiséennes et Noiséens :
– L’amitié partenariale en politique n’existe pas, et il s’en rappellera lors des prochaines échéances.
– Il est attaché plus que jamais à Noisy-Le-Sec et ses habitants, qui ont le droit à une Administration politique humaniste, laïque, progressiste, qui favorise les services publics, respectueuse et soucieuse de leur épanouissement, car à l’image de cette ville, s’il ressent la douleur, il faut l’admettre, d’une trahison de plus, il a conscience néanmoins de la nécessité qu’il y a d’opérer un changement Radical dans la façon de faire de la politique, et agira en conséquence !

Pour le Parti Radical de Gauche de Seine-Saint-Denis,

Nassim Chibani
Animateur du Cercle Radical de Gauche de Noisy-Le-Sec
Membre du Bureau Fédéral en charge des questions de Jeunesse

PRG 93

Des rencontres EXTRA-ordinaires

“On rit, on pleure,…on rit, on pleure…c’est la vie” me disait une amie en préambule d’une réunion de campagne organisée par Alda Pereira Lemaitre.

Lors de cette campagne, j’ai eu la chance d’approcher et de faire connaissance avec des personnes formidables ! Que ce soit au Londeau, à Noisy, au niveau du département ou encore au niveau de la région… il y a des rencontres qui font beaucoup de bien et qui vous remplissent d’espoir.

Quelques unes de ces personnes que j’ai eu la chance et l’honneur de rencontrer font parti du Parti Radical de Gauche 93 ! Comment ne pas rester insensible à la sincérité d’un homme tant les mots sont pertinents et pleins de vérités ! C’est le cas par exemple de M Cosimi, à qui je tiens ce soir à rendre hommage. Son équipe aussi, Nassim, Farid, et Leila : Ces deux dernières personnes avaient toute leur place aein de la liste de gauche pour ces élections municipales partielles. Malheureusement elles ont été évincées, apparemment par un ou deux élus socialistes… et ce, dés le premier tour pour des raisons qui dépassent toute logique !

Trahison, ingratitude, déception, colère… voila ce qu’on ressent à la découverte de la liste de la gauche telle qu’elle sera présente pour le second tour ! A croire que la gauche fait tout pour perdre !

La liste de gauche qui vient d’être révélée est à l’image de cette élection : surréaliste et illogique. C’est pourquoi, je ne peux qu’être d’accord avec les propos du Président du Parti Radical de Gauche qui s’est tant dévoué pour soutenir une candidate noiséenne pour au final n’avoir qu’un sentiment d’incompréhension, d’ingratitude et finalement de trahison.

Des questions légitimes restent poser

Que s’est il passé de si grave pour que les communistes et verts démissionnent ?
On les retrouve tous, au final, aujourd’hui, pour le second tour, dans une même liste commune !!!

Pourquoi jouent-t-ils comme ça avec la démocratie ???

Pourquoi revote-t-on exactement ?

4 réflexions sur « Communiqué du Parti Radical de Gauche sur la situation à Noisy-Le-Sec »

  1. Franchement c’est drôle, et pathétique à la fois! Le PRG soutien sans faille au premier tour , dans la belle vidéo de fin de campagne d’Alda, on entend un jeune PRG, en envolée Lyrique déclarer son soutien entier au PS. Bilan des courses: le PRG est oublié ! bravo!
    Et puis franchement , cette liste de gauche ou on retrouve les même noms qu’il y a deux ans. Ceux là même qui ont provoqué cette élection partielle font liste commune. On nous prend pour des charlots. Moi, depuis quarante ans je vote à gauche.
    Camarades de gauche, dimanche faites comme moi, ne vous déplacez pas! Aucun d’eux ne méritent nos voix !

  2. IL faut aller voter : ne pas le faire, c’est favoriser le PCF qui ont fait leur plein de voix au 1er tour !
    Il faut aller voter, car après, il faudra pas venir pleurer !

  3. Un peu d’humour :

    Thierry Le Luron parodie Jean Ferrat

    http://www.dailymotion.com/video/x3wpcb_thierry-le-luron-parodie-jean-ferra_people
    Texte de la chanson

    Les nazis ont fait des stalags, les communistes des goulags et des hôpitaux psychiatriques. Je chantais ça il y a quatre ans, je le rechante maintenant car c’est de plus en plus tragique. Je chantais ça il y a quatre ans, ça provoqua évidemment la colère des journalistes d’un certain journal populaire qui dans l’encre réactionnaire trempent leurs plumes socialistes.

    Pourtant, la vérité est belle. Comment, peut-on s’imaginer, qu’il suffit que l’on parle d’elle pour que l’on se fasse interner.

    Union Soviétique ou Chili, c’est la même idéologie, dans les asiles ou dans les stades. Quand on chante la liberté, on n’en chante pas la moitié, ne vous déplaise camarades. Je chantais ça il y quatre ans, je le rechante maintenant, car c’est de plus en plus tragique. Traitez-moi de réactionnaire, je ne ma laisserai pas faire, par les geôliers de vos cliniques.

    Pourtant, la vérité est belle. Comment, peut-on s’imaginer, qu’il suffit que l’on parle d’elle pour que l’on se fasse interner.

    Cordialement

Les commentaires sont fermés.