Jean-Paul Lefebvre a été exclu du parti socialiste définitivement !

C’était un secret de polichinelle, mais pour y croire il aura fallu qu’il épuise toutes les voies de recours possibles et imaginables pour être certain de la décision prise par les instances du Parti Socialiste. Ainsi, le 17 mars 2017, la commission des conflits a pris la décision d’exclure du Parti Socialiste, Jean-Paul Lefebvre, Président du Groupe des Elus Socialistes de la va ville de Noisy-le-Sec, et ce, de manière définitive ! C’est la douche froide !

Jean-Paul Lefebvre aurait commis des turpitudes en lien avec le local de section du Parti Socialiste. C’est la version officielle ! Officieusement, on ne sait pas, on ne sait rien et aucun militant du parti socialiste ne souhaite vraiment s’exprimer sur le sujet, de peur de s’attirer les foudres de cet élu.

Voila quelques temps, Jean-Paul Lefebvre avait retiré de son profil FACEBOOK sa photo de profil où il était aux côtés de son témoins de Mariage et très influent homme politique : Claude Bartolone. La photo officielle de campagne pour  les  élections municipales  où il fini tristement avec seulement 13% des voix ne lui ont pas suffit pour le faire réaliser que les Noiséens ne voulaient pas de lui, ni de ses manières grossières et grotesques.

Aujourd’hui, une chose est certaine : “Jean-Paul Lefebvre, dans ses propos, ses déclarations, ses écrits et ses actes ne peut se revendiquer du Parti Socialiste” précise le communiqué de Presse de Parti Socialiste. Ainsi, Jean-Paul Lefebvre devient indésirable et vient directement concurrencer Olivier Sarrabeyrouse. Reste à se demander qui Jean Paul Lefebvre va soutenir puisqu’il n’est plus au PS,il ne devrait plus soutenir Benoît Hamon. Va t il se rapprocher des écolo cocos et soutenir Jean Luc Mélanchon ? Hier soir, en séance du conseil municipal, Jean Paul Lefebvre n’a pas démenti cette allégation.

Jean Paul Lefebvre ne défendra plus le Parti Socialiste à compter du 17 mars 2017. Ainsi, le jugement par ses pairs est irrévocable et isole profondément un homme qui a tant usé et abusé de sa position au sein de son parti, sans craindre de mentir effrontément. Il faut désormais qu’il pense sérieusement à une reconversion.