Press "Enter" to skip to content

Anne Déo

Que dire sur cette fonctionnaire de l’éducation nationale, parfois hystérique (dans le sens que parfois ses sentiments sont exprimés de manière exagérée ou qu’elle crie un peu trop souvent au loup pour rien), mais touchante et passionnée par la politique ? Elle se lance seule dans l’aventure car elle bénéficie du label écologique “Les verts ” ! Son électorat est à l’image des personnes qui composent sa liste : des communistes qui ne s’assument pas et qui ont vécu mai 68. Un public donc plutôt âgé, en provenance d’une classe moyenne agricole et les écolos bobos de Noisy-le-Sec. Reste qu’on ne comprend pas vraiment pourquoi les Verts partent autant divisés et ne sont pas alliés à leurs camarades communistes avec qui ils partagent tout : les mêmes locaux, les mêmes colleurs d’affiches, les mêmes prestataires…

Quant on voit qui les colistiers qui entourent Anne Déo et ce qu’ils ont à proposer : cela fait froid dans le dos ! On se souvient encore de leur combat contre la police municipale. On se souvient encore de la candidature de Mohammed Mechmache comme le plus grand écolo Noiséen, tête de liste des Verts pour notre ville lors des dernières élections du conseil départemental. On se souvient de cet élu qui aurait voulu voir dans les rues de Noisy plutôt que des policiers des gardiens sur des chevaux avec un sifflet à la bouche pour surveiller les squares publics. Bref, des idées d’un autre temps. Des utopistes et des personnes qui refusent le progrès et qui veulent imposer des idées d’un autre temps.

Sur le fond, des Verts très ambivalents : ils militent contre le nucléaire, en faveur du Gaz. Un paradoxe, quand on sait la quantité de dioxyde de carbone que dégage le nucléaire par rapport au gaz. Face à l’urgence climatique, l’énergie nucléaire apparaît bien comme une « solution » , puisqu’il s’agit d’une énergie dite « décarbonée » si les infrastructures sont sécurisées pour éviter les incidents.

Une électricité verte ? Il faut bien se rendre à l’évidence que cela n’existe pas . La seule électricité verte qui existe est celle que l’on ne consomme pas.

A Noisy-le-Sec, on sait tous, très bien, que les verts vont finir par s’unir avec leur acolytes communistes : Olivier Sarrabeyrouse et ses militants communistes. L’écologie n’est qu’un prétexte électoral y compris pour le parti communiste qui joue à fond cette carte également pour ces élections municipales de 2020. Je ne serais même pas surpris s’ils faisaient compagne ensemble, en OFF. Reste que Anne Déo souffre d’une image de femme hystérique dont elle a du mal à se débarrasser, qu’elle sait faire beaucoup de bruit pour pas grand chose, même si, outres ses accès de colère, elle sait se montrer généreuse et chaleureuse… quand il le faut.


Mon conseil
 : Votez Anne Déo ou votez communiste : c’est kif kif ! On oublie ! Mais quitte à voter pour un candidat soucieux de l’environnement, mieux vaut peut-être regarder le bilan en matière d’écologie et de voir ce que proposeront les Verts. Seul attrait de sa candidature : l’écologie, mais comme, par ailleurs, tous les autres candidats… sans parler que ses propositions vont sembler bien ridicules face au bilan écologique de Laurent Rivoire, Maire de Noisy-le-Sec ces dix dernières année. En matière d’écologie : difficile de faire mieux ! Les Noiséens sensibles aux arguments “écologiques” vont n’avoir que l’embarras du choix pour choisir leur candidat, au-delà des arguments et promesses opportunistes.

Qui sera le premier à donner son avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *