Alda Pereira Lemaître, maire PS de Noisy-le-Sec répond à Gilles Garnier (PC)

Madame le Maire semblait très gênée hier, lorqu’à la réunion de quartier du Londeau, elle a été interpelée par une jeune maman (Lire l’article sur la réunion de quartier du Londeau, publié hier).

Elle va se sentir gênée si les conseils de quartiers ne fonctionnent pas ! En effet, la démocratie participative est le dada des socialistes, et si dans le 93, cela ne marche pas, comment voulez-vous que cela fonctionne dans toute la France ? Cela fera l’objet d’un autre article, lorsque la motion des socialistes sera votée d’ici quelques jours !

Mais surtout, je voudrais revenir sur le déchirement entre communistes et socialistes à propos du conservatoire ! Hier, on a vu que Gilles Garnier était en colère après Alda Pereira Lemaître, aujourd’hui, et c’est l’objet de mon article, elle se défend… en lui répondant…plutôt étrangement…

Rappel des faits : Dans le Parisien de mardi du 14 octobre 2008, “La maire vient d’annoncer aux représentants de deux associations de parents d’élèves l’abandon du projet, alors que cette question n’a pas été tranchée en bureau municipal” s’emporte Gilles Garnier .
Il poursuit : “Cette manière de procéder ne permet pas un travail constructif au sein de la majorité” !

En réponse à cela, Alda Pereira lui répond d’une façon bien étrange :
Premièrement, elle déclare n’avoir jamais dit qu’elle abandonnait le projet ! La preuve, Claudine Joubert, maire adjointe (PC) était présente lors de cette réunion avec les associations de parents d’élèves ! “Qu’elle parle…!” aurait elle pu ajouter !

Deuxièmement, elle n’abandonne pas le projet mais elle affirme aussi que le projet n’est pas viable ! En gros, autrement dit : “c’est un projet qui n’est viable, on va droit dans le mur, mais non, non, je ne l’abandonne pas...”

Enfin troisièmement, Pour conclure, Mme le maire, propose de consulter la population noiséenne sur la question du conservatoire avec une question qui pour simplifier pourrait ressembler à celle-ci : “Voulez-vous une augmentation de 30% de vos impôts ?”.
Autant dire tout de suite que le résultat est connu d’avance et que le projet est d’ores et déjà bien abandonné, à quoi cela sert-il de se concerter et de débattre sur le sujet ?! Vive la participation démocrative !