Alda Pereira Lemaitre avertit par courrier les parents : il n’y aura pas de service minimum dans les écoles à Noisy-le-Sec !

Lundi 10 octobre 2008 – On m’informe que Alda Pereira Lemaitre a envoyé un courrier aux parents pour annoncer qu’aucun service minimum ne sera assuré à Noisy-le-Sec à l’occasion de la prochaine grève annoncée. Le courrier est arrivé aujourd’hui, dans la boîte aux lettres des parents.

D’après le témoignage que j’ai reçu : “En substance, notre maire remet en cause le droit de grève et qu’en gros, c’est au gouvernement de suppléer au manque d’ effectifs s’il désire que les communes instaurent le service minimum !

Déjà, Gilbert Roger, maire de Bondy et Vice-Président du Conseil Général avait appelé à la désobéissance civile, sur la question du service minimum ! Et comme on sait tous maintenant, que Alda Pereira Lemaitre et Gilbert Roger sont très proches, on peut se demander si ce dernier n’influence pas, négativement notre maire.

Pour rappel, Bertrand Delanoé (PS) a décidé de respecter la loi, et tout c’est plutôt bien passé dans ses arrondissements ! Il avait alors déclaré quelque chose de très sage :”Que les choses soient claires la loi est promulguée, nous sommes républicains, nous l’appliquerons !”

Dans les autres municipalités, même les conseillers municipaux, même les agents municipaux avaient été mis à contribution pour ne pas que les parents soient encore pris en otage !

Pour ma part, je m’interroge encore une fois : Est-ce que les intérêts politiques passent avant ceux des citoyens ? Pourquoi on n’essaie pas de le mettre en place, plutôt que d’instrumentaliser le sujet ?
Quoi qu’il en soit, je souhaite du courage aux parents qui doivent à nouveau s’organiser comme ils peuvent, puisque la municipalité ne tente même pas de respecter la loi !

lectures complémentaires :
Pour Gilbert Roger : “que les choses soient claires, la loi est promulguée, nous sommes républicains, nous l’appliquerons” – Bertrand Delanoé

Mise à jour :
Selon le Parisien, “Trois semaines après avoir affirmé qu’il était « républicain » et donc qu’il appliquerait le SMA dans les écoles primaires en cas de grève des enseignants, Bertrand Delanoë a changé d’avis. Sa première adjointe, Anne Hidalgo, et son adjoint chargé des affaires scolaires, Pascal Cherki, ont affirmé hier que Paris ne mettrait plus en oeuvre cette loi « inapplicable, qui risquait de mettre en danger les petits Parisiens ».

Quoi qu’il en soit, j’ai appris, également, de sources sûres que Bertand Delanoé s’est fait tapé sur les doigts par les éléphants du Socialisme, qui ne parlent pas tous d’une même voix !

Ce qu’il serait intéressant de savoir, c’est comment se passe le service minimum dans les communes de Droite… je me doute bien que cela ne doit pas toujours facile de mettre le SMA en place, mais si on y met pas un minimum de bonne volonté, comment savoir si cette loi sur le SMA est applicable ? @ suivre