Le gilet jaune fictif de Jean-Paul Lefebvre !

Je ne sais pas si la grogne contre les taxes du carburant va se traduire par une forte mobilisation la journée du 17 novembre 2018 en vue de tout bloquer. Mais à Noisy le Sec, il y a un élu qui porte un gilet jaune depuis 2003 ! Depuis que Nicole Rivoire a été élue Maire de notre ville, Jean-Paul Lefebvre semble animé par une haine viscérale à l’encontre de la famille Rivoire et de ses proches. Oui, il en a fait voir du jaune à toute la municipalité de Noisy le Sec, et pas que du jaune, de toutes les couleurs aussi !

Jean-Paul Lefebvre n’a pas attendu le 17 novembre 2018 pour porter son gilet jaune et tout vouloir bloquer ! Cela fait bientôt 17 ans qu’il le porte, lui, son gilet Jaune en vue de bloquer le max de décisions municipales !

jean-Paul Lefebvre, cela va faire 17 ans qu'il le porte son gilet jaune !

Rien que ces 4 dernières années, Jean-Paul Lefebvre bat un triste record : il totalise 83 procédures judiciaires ! Certains pensent qu’il est malade, “qu’il souffre de quérulence ! Même le Maire en personne a déclaré au Parisien en date du 18 octobre 2018, qu’il est convaincu qu'”il a un problème psychologique”. Cette maladie psychiatrique est définie comme « un délire de revendication qui amène à multiplier les actions en justice pour redresser un dommage réel ou fictif ».

Jean-Paul Lefebvre trouvera “ces insinuations pitoyables“. Il se serait alors mis dans une colère folle !

– Pour qui se prend-t-il ce blanc bec ?” Jean-Paul Lefebvre s’est il peut être esclaffé  ?!

– Je ne vais quand même pas attaquer le Parisien ! Ah si, je sais ce que je vais faire : je vais demander  à publier un droit de réponse ! Il accouru vers son bureau, ouvrit son boîte mail et rédigea son droit de réponse. Chaque mot compte. Il les compta. Puis l’adressa par mail à son destinataire. Son droit de réponse (dans lequel il défend son action d’opposant politique  et à se faire passer, par la même occasion, par le beau chevalier blanc  de Noisy-le-Sec qu’il croit être)  fut publié !

N’empêche que : 83 procédures en justice contre les délibérations prises par le Conseil Municipal, ce n’est pas rien ! Pire un autre chiffre est à ressortir : il a engagé 35 procédures contre un seul et même dossier : celui de la bonification non accordée aux agents de la médiathèque ! Et, après JPL s’étonne et trouve pitoyable qu’on puisse penser qu’il souffre de quérulence ?! Pitoyable : non. Pathétique oui ! Nous, Noiséens, sommes malheureusement les premiers à en pâtir. Combien d’agents sont ils mobilisés à la ville  pour satisfaire les désirs insatiables de cet élu assoiffé de vengeance ?

Jean-Paul Lefebvre aurait il raté sa vocation de juriste de formation ?
Pour lui, tout lui semble tout à fait normal, contester en justice des décisions municipales, comme il le fait à outrance, ça l’occupe et ca lui donne l’impression d’être un bon opposant politique !

Pour le Maire de la ville, il a surtout “soif de vengeance“, “« Il se rêvait peut-être un destin de maire et me considère comme le responsable de ses malheurs.” avait déclaré Laurent Rivoire au journaliste du Parisien, mi octobre 2018.

Pour son acolyte, mal à l’aise, Anne Déo, conseillère municipale, “Jean-Paul Lefebvre a parfois raison“.  Ça lui arrive en effet de gagner de temps en temps ! Sur 83 procédures, il a quand même réussi à gagner une douzaine de fois ! Pas très glorieux. Triste bilan. Pas très brillant tout cela. Mais elle s’empresse de se désolidariser de JPL en soulignant le fait : “qu’elle le connaît bien, mais qu’elle ne partage pas ses méthodes“.

Quand Jean-Paul Lefebvre n’entretient pas de correspondance avec le tribunal administratif (ce qui lui prend beaucoup de temps quand même), il attaque à tout va sur les réseaux sociaux, ne perdant pas une occasion de tirer à boulets rouges sur le premier magistrat de notre ville) y compris si c’est pour instrumentaliser des délits présumés imaginaires pour  lancer sa campagne pour les prochaines élections municipales de mars 2020. Espérons simplement que sa campagne va l’occuper un peu… avec ou sans gilet jaune !