Olivier Sarrabeyrouse : un desesperate COMMUNIST elected à Noisy-le-Sec

ON VOUS MENT ! A VOUS DE JUGER !

Olivier Sarrabeyrouse

Quelle mouche a piqué Olivier Sarrabeyrouse, un élu COMMUNISTE désespéré de Noisy-le-Sec, ce jeudi 24 mars 2016 ? Lors de la séance du conseil municipal de Noisy-le-Sec, cet élu COMMUNISTE s’est violemment attaqué à un noiséen non élu et non présent dans la salle et à son organe de presse en ce confondant dans de larmoyantes lamentations pour mieux se victimiser.

Et le moins que l’on  puisse dire, c’est qu’il y a mis le paquet ! Regardez :

LA LIBERTE D INFORMATION EST EN DANGER A NOISY-LE-SEC

L’intervention de plus de 10 minutes (sans parler des voeux) de cet élu traduisent bien la volonté manifeste de nuire à mon image de blogueur et de citoyen engagé.

Bien que le contexte des attentats belges a engagé une période durant laquelle TOUS que nous sommes : droite comme de gauche, catholiques, juifs ou musulmans devrions TOUS nous rassembler contre la haine pour la fraternité, Olivier Sarrabeyrouse n’en fait qu’à sa tête pour se rendre intéressant et voler la vedette à Jean-Paul Lefebvre son adversaire politique au sein de l’opposition noiséenne.

Pour la première fois, le  conseil municipal à pu se réunir normalement le jeudi 24 mars 2016  et ce malgré qu’une petite partie de la communauté musulmane de l’association cultuelle AMAN avait appelé à venir manifester une fois encore, bien décidés à empêcher le bon déroulement du conseil municipal. Mais il est probable que les attentats belges soient venus perturber leur stratégie et ont préféré revoir leurs méthodes afin que cela ne se retourne pas contre eux. Bref, ils sont maintenant disposé  à rencontrer le Maire et à ne plus boycotter les réunions de travail auxquels ils étaient conviés.

Qui est Olivier Sarrabeyrouse ? Quelles sont ses compétences à faire valoir pour pouvoir prétendre qu’un artiste est un artiste ou ne l’est pas, ou encore  ce qu’est une bonne ou une mauvaise caricature ?

Les termes employés à mon égard et pour lequel j’ai été accusé d’agissements illégaux,  de propos diffamatoires et surtout antisémites, et ce  en l’absence de toute décision judiciaire , me semblent démesurés et marquent la volonté manifeste de me nuire en recherchant une large diffusion auprès du public.
Ainsi, après deux séances du conseil municipal qui se sont déroulées en huit clos, sans la présence d’Olivier Sarrabeyrouse, qui avait boycotté lui aussi la précédente séance en signe de solidarité mais pas celle de décembre (car il était intéressé par une ou deux délibérations où des postes étaient distribuées à l’opposition). Pas folle la guêpe. C’est ce qui m’avait mis en colère et qui m’avait à pousser à écrire des commentaires lorsque j’ai été témoins de cette scène où Olivier Sarrabeyrouse prend la parole malgré le vote du Huit Clos annoncé par le Maire pour dire qu’il était solidaire des manifestants constestataires musulmans de l’association AMAN, mais qu’il devait assister à la séance en huit clos, car il était intéressé par la nomination de quelques nouveaux mandats/postes dédiés à l’opposition.

Les propos tenus par cet élu me semblent totalement disproportionnés. De plus, Il m’accuse d’avoir tenu des propos antisémites s ans pour autant les citer ce qui ne fait que confirmer la mauvaise foi de cet élu aux méthodes douteuses.
Je pense qu’il est est inacceptable et totalement indigne de la part d’un élu de la République manipulateur de déformer des propos pour ensuite mieux les manipuler à des fins politiciennes et pour mieux diviser.

Bref, ce jeudi 24 mars, Olivier Sarrabeyrouse n’a t il pas trouver de sujets plus importants, Plus pertinents pour entretenir son électorat de gauche, déçu de la politique gouvernemental socialiste ? Il aurait pu lancer toute sa hargne haineuse pour dénoncer la réforme du code de travail qui se prépare ! Il aurait pu se lancer dans un monologue d’au moins 10 minutes pour défendre les services publics qui sont attaqués comme les interventions des pompiers bientôt facturées très chères aux particuliers. IL aurait pu aussi défendre la Palestine comme il a l’habitude de le faire (sans doute pour rendre hommage à sa famille et ses ancêtres dont il fait étalage publiquement).

Mais non, Olivier Sarrabeyrouse préfère s’attaquer à la liberté de la presse et à un citoyen non élu, non présent dans le public pour se victimiser et entretenir un climat d’incitation à la haine dans un moment qui se voudrait être fraternel et solidaire au delà de nos idées politiques et au delà de nos différences. Tout cela, en utilisant comme prétexte un commentaire publié sur Facebook il y a plus de 3 mois, le soir du conseil municipal du 15 décembre 2015. Bien entendu, il s’est bien garder de le citer.

Olivier Sarrabeyrouse en appelle à la solidarité des élus de la majorité lorsqu’il est attaqué ? La réponse de Laurent Rivoire est clair : lorsque Laurent Rivoire est sali dans les réseaux sociaux Olivier Sarrabeyrouse condamne-t-il toutes les injures et propos diffamatoires ?
Lorsque le Maire de la ville a été traité de Maire Collabo par un élu socialiste de Noisy-le-Sec et qui a été condamné sévèrement par la justice. Comment Olivier Sarrabeyrouse a-t-il démontré cette solidarité qui réclame aujourd’hui au Maire et à sa majorité municipale ?

Olivier Sarrabeyrouse demande au Maire de la ville de faire attention à ses fréquentations. Vous voulez qu’on parle de ses fréquentations ? Peut être devrait il faire attention à lui aussi à qui il fréquente : Olivier Sarrabeyrouse devrait faire preuve de davantage de discrétion lorsqu’il fréquente des délinquants, dont un  qui vient de recevoir un appel à la loi par un magistrat du tribunal de Bobigny (Voir photos sur mon compte facebook).

frequentation2

De plus, Olivier Sarrabeyrouse condamne-t-il les nombreux dérapages de Fatima Noiséenne, une militante proche du Parti Communiste, très présente dans les réseaux sociaux et connuE pour sa vulgarité notoire et ses injures répétées ?

fatimanoiseenne

Et, ce, malgré qu’elle soit une fan de Pascale Labbé, à qui elle s’était permise de lui apporter un bouquet de fleurs lorsque celle ci avait été élue « conseillée départementale » en pleine séance du conseil municipal début avril 2015 ?

Pascale Labbé, élue
Pascale Labbé, élue « conseillée départementale » (EN SAVOIR PLUS >>>

Olivier Sarrabeyrouse se victimise et déverse sa haine son mépris suite à un commentaire publié sur Facebook ? Qu’en est il d’un élu qu’il soutient et qui vient d’être condamné par la cour d’appel de Paris et dont la décision de justice a été rendue publique le 26 janvier 2016, à verser la somme de  2 500€ et à être condamné à 2 mois de prison avec sursis pour AVOIR FRAPPE son EX FEMME  ? Comble de l’ironie, l’élue en charge de lutter contre la violence faite aux femmes est justement COMMUNISTE et justement dans le groupe politique présidé par Olivier Sarrabeyrouse à Noisy-le-Sec ! C’est le silence total. Qui ne dis mot, consent ? Le silence et l’absence de réaction de cet élu en dit long sur les valeurs à géométrie variable et les jugements partisans qu’ils portent.

Comment fait Olivier Sarrabeyrouse pour ne pas être schizophrène ?

L’intervention d’Olivier Sarrabeyrouse en plus de 10 minutes en dit long sur le personnage :

Premièrement : je pense qu’Olivier Sarrabeyrouse est avant tout UN LÂCHE qui  s’attaque rarement directement au Maire de la ville en personne et préfère s’en prendre sournoisement à ses proches et ses soutiens.

Olivier Sarrabeyrouse est-il un lâche ? A vous de juger !

Deuxièmement : je pense qu’Olivier Sarrabeyrouse est un élu désespéré et qui tente d’exister politiquement face à son adversaire politique au sein de l’opposition noiséenne, Jean-Paul Lefebvre, qui il faut bien le reconnaître a gagner sur le terrain médiatique dans l’épisode des musulmans constestataires venus empêcher le bon déroulement du conseil municipal.

Olivier Sarrabeyrouse est-il un usurpateur ? Une vulgaire contrefaçon, une pâle copie de son principal opposant PS au sein de l’opposition municipale ? A vous de juger !

Troisièmement : je pense qu’Olivier Sarrabeyrouse n’est qu’un usurpateur, une vulgaire contrefaçon, une pale copie de Jean-Paul Lefebvre à qui il n ‘arrive même pas à la cheville. Sa tentative de se faire passer pour une pauvre victime d’un acte odieux antisémite n’a été qu’un leure dont personne n’est dupe aujourd’hui et ce malgré tous les efforts déployés.

Olivier Sarrabeyrouse n’est pas fair play ?

Quatrièmement : Je pense qu’on est en droit de se demande si Olivier Sarrabeyrouse n’est pas sujet à des crises de schizophrénie au regard de toutes les contradictions auxquelles il doit faire face et à tous les mensonges avec lesquels il doit jongler. Il se plait à donner des leçons de morale au Maire de la ville et à son équipe ? Qu’il commence par s’auto analyser et à s’auto censurer ! Que pense-t-il du niveau de son dernier tract de campagne, lors des élections municipales de 2014, dont on fête cette semaine, le second anniversaire ? Pas très glorieux, non ? Et après ca vient donner des leçons de morales ? A vous de juger :

Olivier Sarrabeyrouse se plait à donner des leçons de morale aux élus de la majorité, mais il n’est pas si innocent ni gentil qu’il veut bien nous le faire croire !

Le tract de la honte et de la bassesse incarnée :

caniveau33

canniveau2

canniveau22

En imitant, le format, la police, les couleurs de son adversaire politique, le dernier tract de campagne du candidat Olivier Sarrabeyrouse est indigne et irrespectueux ! Et ce monsieur vient donner des leçons de morales au conseil municipal ?!!!

caniveau1

caniveau3

caniveau11

C’est probablement à ce genre de tracts auxquels se référait FRANCOIS HOLLANDE, lorsqu’il a évoqué les tracts communistes des années 70 ! Finalement avec le temps, les vraies personnalités se révèlent et les masques tombent ! Olivier Sarrabeyrouse n’a pas la carrure et n’est pas DIGNE pour pouvoir prétendre être le Maire un jour de Noisy-le-Sec.