L’inquiétant article du Parisien qui fait froid dans le dos sur la gestion de la ville de Noisy-le-Sec

leparisien

Le Parisien vient une nouvelle fois de publier un article terrifiant sur la façon dont notre ville est gérée en laissant la part belle aux élucubrations de Jean-Paul Lefebvre, notre pauvre élu à la dérive, en quête de sensations fortes pour tenter de survivre politiquement. Le journaliste commence en introduction par s’interroger s’il faut s’inquiéter ou non des finances de la ville de Noisy-le-Sec.

L’article ne se focalise bizarrement que sur notre ville, bien que 8 autres villes de la Seine-Saint- Denis sont également sous réseau d’alerte et que Noisy-le-Sec, aussi étrange soit il, soit la dernière des villes des plus inquiétantes en matière d’endettement.

L’article ne précise pas les autres villes concernées : c’est dommage, pour rattraper cette lacune, et pour que l’information soit complète, voici les encours de dette les plus importants pour les villes de notre département :

charts1
(En rouge le poids du Parti Communiste dans l’histoire de la commune et son influence sur le budget actuel)
Source : http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php

Selon l’étude des chiffres 2014 fournis par l’Etat sur les collectivités locales. A Saint-Ouen, la dette qui repose sur les épaules de chaque habitant représente 3 542 €. A Montreuil, l’endettement total de la commune frôle les 200 M€. Et à Bondy, il faudrait… plus de onze siècles pour rembourser la dette totale de la commune !

Pour calculer le nombre d’années nécessaires pour rembourser, il convient de diviser la dette totale par la capacité d’autofinancement (les ressources que la ville dégage chaque année). Ce calcul donne des résultats inquiétants à Bagnolet (80 années), Saint-Ouen (111 ans pour rembourser), Bagnolet (407 années) et surtout Bondy (1 153 années) !!! De quoi glacer le sang, non ?

En attendant, l’article du Parisien paru ce jour préfère se focaliser sur la gestion de notre ville qui n’a rien à voir avec ces villes qui figurent parmi les plus endettées de France.

Alors que se passe-t-il dans notre ville ? Notre ville est elle bien gérée ? Faut il paniquer ?

Il convient de rappeler quelques points :

1- Notre département est le département le PLUS pauvre de France.

2- Beaucoup des villes endettées ont un passé historique essentiellement communiste, qui ont laissé de « sales ardoises » à leur prédécesseur. Il suffit de regarder ce qu’il se passe avec une ville qui a récemment basculé PS( en mars 2014), après avoir été communiste depuis 1928 : la ville de BAGNOLET. Rien qu’en 2015, 15 millions d’euros sont partis en fumée pour des ardoises laissées par l’ancien Maire Marc Everbeck (PC).

L’article nous précise qu’il faut 16 ans pour absorber la dette de la ville de Noisy le sec suite a la création d un vrai groupe scolaire pour 16 millions d euros? La belle affaire !!! Combien faut-il d années pour rembourser la dette de Est Ensemble ?

3- Les services de l’Etat analyse les budgets des collectivités à charge sans tenir compte du désengagement total de l’Etat dans le 93. La conséquence de la politique gouvernementale entraîne un phénomène général de recours à l’emprunt pour les communes.

La question des baisses des dotations de l’Etat n’est pas évoquée pour expliquer les raisons pour lesquelles les villes sont contraintes de recourir à l’emprunt.

4- Les taux d’intérêt sont extrêmement bas et l’endettement n’est pas synonyme de « mauvaises pratiques ». La dette en soi n’est pas forcément un problème, elle est même un signe de dynamisme si elle employée à des fins utiles.

Or Noisy-le-Sec à la capacité de rembourser, c’est une ville jeune et dynamique. Les 16 millions d’€ de dettes en plus, sont du à la construction d’un groupe scolaire. Qui va le lui reprocher de construire des écoles ?

Heureusement, le journaliste laisse Laurent Rivoire, le Maire de Noisy-le-Sec conclure sur des paroles sages :

En revanche, le maire de Noisy reconnaît que l’endettement a augmenté ces dernières années et l’explique de façon fort simple. « Les 16 millions de différence entre 2008 et 2016 correspondent tout simplement à la construction de l’école Léo-Lagrange, justifie-t-il. Car, en dehors de ma mère qui a créé une maternelle au Londeau à la fin de son mandat, aucun maire depuis 1977, n’a construit d’école. »

Que faire si la situation financière de la ville vous préoccupe ?

Maintenant, si vous êtes vraiment inquiet de la situation de notre commune !

Si vous pensez que notre ville est très mal gérée alors la meilleure solution reste la suivante : ne restez pas à bougonner dans votre coin, sur vos pages facebook à broyer du Noir !

Ecrivez plutôt au Maire de la ville pour qu’il assainisse la situation financière de la ville. Demandez lui d’augmenter les impôts (en joignant une photocopie de votre carte d’identité et celle de votre avis d’imposition), dites lui que vous seriez soulagé si vous donniez un peu plus de vos deniers personnels dans l’intérêt général, pour assainir les comptes de la ville. Dites lui que vous compatissez à la baisse des dotations publiques et à son souci de vouloir ouvrir de nouvelles classes pour les enfants noiséens. Je suis sûr que votre requête sera étudiée avec le plus grand soin

OU bien demandez lui de supprimer des services publics pour faire des économies et sortir au plus vite du réseau d’alerte.

Maintenant que le problème de fond est traité, interrogeons nous sur la forme :

Le coeur a ses raisons, que seul Jean-Paul Lefebvre connaît

En ma qualité d’observateur de la vie politique, je m’interroge. Pourquoi Jean-Paul Lefebvre simple élu d’opposition est il systématiquement présent (directement ou indirectement) dans tous les articles politiques qui concernent notre ville, alors qu’il est totalement minoritaire au sein de la section PS de Noisy-le-Sec et qu’une procédure d’expulsion serait en cours du PS ? Le Parisien a-t-il une antenne non officielle implantée rue Carnot a Noisy-le-Sec ? Jean-Paul Lefebvre est il le SEUL élu de l’opposition au conseil municipal ? Le Parisien est il complice d une gauche rétrograde ? Le parisien est il totalement indépendant ?

Autre question primordiale : comment se fait il que Jean Paul Lefebvre ait appris la mise en réseau d’alerte de notre commune alors que le Maire en personne n’en a pas été, personnellement et directement informé ? Qui a informé Jean-Paul Lefebvre ?

La question a été posée au Maire de la ville : je suis dans l’attente de la réponse. La même question a été posée à Jean Paul Lefebvre qui m’a répondu : « Demandez à votre ami Laurent s’il n’a pas reçu une lettre du préfet voici quelques mois et à laquelle il aurait « oublié » de répondre… »

Le mystère reste entier. Une enquête va être menée. @ suivre.