Jean-Paul Lefebvre conteste les élections régionales et demandent qu’elles soient annulées.

Jean-Paul Lefebvre
Jean-Paul Lefebvre, conseiller d’opposition (ps) à Noisy-le-Sec, se complaît à revêtir le costume de super héros auprès du PS et surtout est prêt à tout pour s’imposer comme l’élu de gauche qui combat la droite, au delà du territoire de notre commune. Jusqu’où ira t il pour se faire remarquer ?

A peine élue, Valérie Pécresse se fait déjà embêtée par Jean Paul Lefebvre, un conseiller municipal d’opposition , un élu procédurier, tristement célèbre dans notre commune de Noisy-le-Sec. Et, celui-ci, comme à son habitude n’y va pas de main morte ni par quatre chemins. Il accuse et je cite Jean-Paul Lefebvre : « Valérie Precresse d’avoir gagnée les élections régionales dans des conditions irrégulières ».

Capture Facebook de Jean-Paul Lefebvre

Le Parisien – Jean-Paul Lefebvre : des liens ambigus…*

Mais qu’à encore fait Jean-Paul Lefebvre ? Il a déposé un recours auprès du conseil d’Etat afin de faire annuler les élections régionales de décembre dernier où Valérie Pécresse est largement arrivée en tête avec plus de 65 000 voix face à Claude Bartolone et loin devant le candidat Front National, Saint-Just. Bien entendu, il a envoyé en amont tous les éléments en amont au Parisien, partenaire fidèle de cet élu qualifié de « quérulent ».

Mais qu’à donc fait Valérie Pecresse ? Rien. La prétexte évoquée par Jean-Paul Lefebvre concerne le bulletin de vote de Wallerand de Saint-Just, le candidat du Front National. » Pour Jean Paul, l’article 30 du code électoral est clair : « les bulletins ne peuvent pas comporter d’autres noms de personnes que celui du ou des candidats ou de leurs remplaçants éventuels » or le nom de Marine Le Pen, la présidente du parti, figurait sur son bulletin à côté du sien alors qu’elle n’était pas candidate dans la région Ile-de-France. Et voila, le prétexte tout trouver pour remettre en cause toutes les élections régionales de Décembre.

Jean-Paul Lefebvre veut faire annuler les élections régionales grâce à Marine Le Pen !

De plus, Jean-Paul Lefebvre justifie ce recours en le comparant à celui qui avait provoqué l’annulation des élections municipales à Corbeil-Essonnes par le Conseil d’Etat. En l’occurrence, parce que bien que Serge Dassault avait été jugé inéligible, il avait tout de même fait inscrire son nom sur les bulletins à côté de celui du candidat officiel : Jean-Pierre Bechter.

La première question qui se pose est de savoir si oui ou non, les élections régionales 2015 peuvent être annulées suite au recours de Jean-Paul Lefebvre. Non, et ce pour plusieurs raisons :

1- Les élections annulées en 2009 concernait un candidat NON ÉLIGIBLE suite à une décision de justice,
2- Il n’est pas raisonnable de comparer une annulation pour des élections municipales avec des élections régionales
3- Les bulletins de vote du candidat Front National est arrivé en troisième position avec 14,08% , loin derrière Valérie Pecresse 43,80% et Claude Bartolone 42,18%.

resultatsELECTIONS regionales 2015 Ile de France

4- les bulletins des candidats ont été validés par la commission de validation des bulletins, chargée de vérifier si les formulaires respectent la réglementation.

En attendant, la décision du conseil d’Etat, Valérie Pecresse préfère retarder sa démission de quelques semaines de son poste de députée. Ce qui réjouit Jean-Paul Lefebvre qui enfonce le clou en martelant qu’elle renonce déjà à sa promesse de campagne, et que ce n’est que le début… Il s’est même déjà convaincu qu’elle lâchera Laurent Rivoire sur la question du prolongement du Tramway T1 par la rue Jean Jaurès, véritable colonne vertébrale économique de notre commune.

Triste est de constater que le prolongement du T1 est à nouveau l’objet d’instrumentalisation (pour ne pas dire chantage) politique.

Dans l’hypothèse où les élections régionales en Île-de-France seraient annulées. Trois questions se posent :

« La gauche en Ile de France, malgré une unité opportuniste et éphémère, ne va-t-elle pas passer comme mauvaise perdante ?

1 – Comment les électeurs vont il percevoir cette manœuvre politique de la part de la gauche, qui se révèle être avant tout chose comme mauvaise perdante ?

« En cas d’invalidation de ces élections, un cadeau empoisonné pour Claude Bartolone ?

2- Ne serait ce pas finalement un cadeau empoisonné pour le candidat Ps, Claude Bartolone, où son cœur avait été mis à rude épreuve durant la campagne ? Bien que Claude Bartolone ait été le témoins personnel de mariage de Jean Paul Lefebvre (PS), il avait déjà sérieusement pris ses distances avec cet élu municipal d’opposition, depuis les élections municipales de 2014 alors qu’il était candidat pour être Maire de notre commune et qu’il a fini avec un minable score de 13%. Claude Bartolone, serait il aussi motivé ? Rappelons que Claude Bartolone n’a va jamais connu un échec électoral depuis 1992 et que cette campagne avait été particulièrement éreintante pour lui.

Quelle repercussion aura l’impertinence de notre élu quérulent sur le tracé du futur prolongement du tramway ?

3- Ce recours –de la part de Jean Paul Lefebvre (PS), un farouche partisan du tracé par la rue Jean Jaurès, pour la seule raison qu’il se positionne politiquement et systématiquement contre celle du Maire de la Ville– aura t il une influence quelconque sur la position prise , de Valérie Pecresse contre le tracé Jaurès à Noisy-le-Sec ?

En attendant, Valérie Pecresse estime que ce recours n’a aucune chance d’aboutir et déjà elle est à l’oeuvre pour mettre en application ses promesses de campagne : Financement du Pass navigo, création d’une brigade policière pour les transports et enfin lutte contre le projet du Grand Paris : Valérie Pécresse est sur tout les fronts. A Noisy-le-Sec, nous sommes dans l’expectative du moindre signe qui confirmerait son engagement de campagne après sa visite à Noisy.

@ suivre

*Remarque : j’observe que SEUL, le Parisien a repris l’info. J’observe aussi que Jean-Paul Lefebvre a repris l’info sur sa page Facebook, quelques minutes seulement apres la parution de l’article par le site leParisien.fr, à 19h12.

En savoir plus

lechevaliernoir

Archives : Jean-Paul Lefebvre, un élu querulent ?


articleLEparisien