Jean-Paul Lefebvre a (encore) échoué

L’impétrant Jeepy5 a encore échoué !!! Valérie Pecresse, candidate victorieuse lors des élections régionales de décembre 2015 n’attendra pas l’issue du recours fantaisiste et dilatoire de l’élu PS isolé de Noisy. Valérie Pecresse a en effet démissionné, ce jour, de son mandat de députée des Yvelines pour se consacrer à 100% à sa mission de présidente de la plus grande région française. Bravo Madame la Présidente !

« Personne ne pense qu’on peut résoudre les problèmes de l’Île-de-France (transports, logement, éducation, emploi) en étant en même temps députée et donc j’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai envoyé aujourd’hui ma lettre à l’Assemblée nationale pour annoncer ma démission », a déclaré Valérie Pécresse, élue présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, face à Claude Bartolone (PS).

« Dans ma campagne, j’ai ressenti une profonde aspiration au renouvellement des pratiques politiques, et je crois que le non-cumul fait partie de ces obligations morales que les Français attendent de leurs élus, et notamment le fait d’être à 100% sur la fonction qu’ils leur confient », a-t-elle ajouté.

« J’en ai tiré les conséquences pour moi », a-t-elle conclu.

Un recours avait été déposé auprès du conseil d’Etat, par Jean-Paul Lefebvre, élu isolé PS de Noisy le Sec le 23 décembre.

« Elle ne démissionne pas car elle craint de voir mon recours aboutir. Ca prouve qu’elle a été élue sur des irrégularités ! » avait conclu Jean Paul Lefebvre au Parisien.

A la question de savoir pourquoi Valérie Pecresse n’a pas démissionné du jour au lendemain, Valérie Pécresse répond :

« J’ai eu un contretemps parce qu’il y avait un élu socialiste qui avait fait un recours contre mon élection (lors des régionales de décembre), mais j’ai eu l’analyse de ce recours, il n’est fondé que sur des arguments dilatoires, donc je démissionne officiellement aujourd’hui de l’Assemblée nationale », a-t-elle expliqué.


articleLEparisien

Quant à Jean-Paul Lefebvre il répétait à ceux qui voulaient l’entendre que si Valérie Pecresse ne démissionnait pas c’est parce qu’elle savait qu’elle avait été élue sur la base d’irrigularités » – Rien que cela ! Le temps à donner raison à Valérie Pécresse et donné tord, une fois de plus à notre pauvre élu Socialiste , visiblement en quête de sensations fortes et de notoriété, à commencer auprès de ses camarades socialistes, chez qui, il est loin de faire l’unanimité et dont le comportement si exaspérant en agace plus d’un.