Beur sur la ville : découvrez les vraies raisons pour lesquelles tout a été fait pour que le conseil municipal du 18 février 2016 soit saboté

Pour la seconde fois consécutive, le conseil municipal a été perturbé par  l’association AMAN, manipulée par quelques élus et autres personnages peu scrupuleux de l’image que peuvent renvoyer leurs actions de la communauté musulmane auprès de l’opinion public.

Laurent Rivoire avait promis d’accompagner les musulmans dans le projet de la construction d’une mosquée et de trouver un terrain ! Laurent Rivoire a tenu ses engagements ! Si AMAN, la seule association à refuser se projet n’arrive pas à s’entendre avec les autres associations musulmanes, cela ne relève plus des compétences du Maire !

leparisien6

titre5
Le problème c’est que AMAN a de très belles paroles mais TOUT dans leurs actes indiquent le contraire. Leurs comportements et leurs actions ne sont pas le reflet de leurs beaux discours démagogiques ET nuisent à la communauté musulmane. Explications :

1 AMAN écrit : « Avec 20 ans d’existence sur Noisy le Sec, notre association est la seule association cultuelle musulmane reconnue par l’Etat » ! Tout d’abord, toute association déclarée en préfecture est « reconnue automatiquement par l’Etat ». L’argument est donc fallacieux. AMAN estime qu’il n’y a qu’une SEULE et UNIQUE communauté musulmane à Noisy le Sec : la sienne !  Celle des membres de son association. Voilà la vérité ! Et même s’il y a deux lieux de cultes, ils ne veulent pas entendre parler des autres associations musulmanes qui soutiennent le projet de construction de la mosquée, conduit en collaboration avec la municipalité.  AMAN n’a que des arguments très étranges pour se justifier.  Leurs seuls arguments est de dire que le Président de la fédération des associations musulmanes de Noisy le Sec n’habite pas Noisy-le-Sec et que les statuts de leur association prévoient que les fondateurs de l’association concurrente soient membre à « vie », d’après leurs statuts. Comment appeler cela, si ce n’est pas tout simplement de la jalousie gratuite ? Quels sont les raisons valables qui justifie que AMAN souhaite saboter le projet de construction de la mosquée ? Personne ne le sait. Aman ne fait que critiquer l’autre association cultuelle musulmane.

2 AMAN déclare « Monsieur le Maire, c’est avec le dialogue et le respect  mutuel que nous arriverons à surmonter nos divergences. » C’est exact, Aman a raison et c’est très joliment dit. Mais pourquoi ont ils coupé les ponts avec la Municipalité ? Pourquoi boycottent ils toutes les réunions où tous les associations musulmanes de Noisy le Sec sont conviées à participer ? Pourquoi AMAN ne respectent pas les règles du conseil municipal et prennent comme représentant Miloud Gherras, un élu dissident, qui se radicalise de plus en plus. Un musulman qui habite le Londeau mais qui est en froid avec les sages musulmans de son propre  lieu de culte de son quartier ; Et qui allait régulièrement à la mosquée de Bondy plutôt que celle de son quartier et encore moins à celle de AMAN, avant qu’on aille le chercher pour mettre le bazar au conseil municipal.

miloud1

3 AMAN déclare dans un vilain « jeu de mot » inapproprié et particulièrement cynique : « Nous sommes certains que la sagesse et le bon sens permettront de trouver un « terrain » d’entente ». Or c’est justement le terrain qui pose problème ! Aman a acheté un deuxième pavillon, avenue de Brément, et veulent construire une mosquée. Sans se soucier des riverains, sans se soucier qu’il n’y a aucune place de parking prévu pour les fidèles, et ce, même si la plupart d’entre eux viennent à la mosquée à pied . La municipalité est enfin arrivée à trouver un terrain, proche du quartier du Londeau où la plus grande partie de la communauté des fidèles musulmans résident. C’est également au Londeau, où les musulmans se réunissaient dans des box de voiture, qu’une grande et belle mosquée, digne de ce nom, est prévu de voir le jour.

Est le bon sens de la sagesse de AMAN qui les pousse à BOYCOTTER toutes les réunions proposées par la municipalité quant à ce projet de construction de la mosquée ? Est-ce le bon sens et la sagesse de AMAN qui les pousse à aller perturber nos institutions républicaines et qui entraînent pour la seconde fois consécutive le huis clos du conseil municipal ? Déjà, un appel a été lancé aux fidèles adhérents de AMAN pour venir une nouvelle fois défier l’autorité du Maire et perturber le prochain conseil municipal. Pourtant tout le monde le sait : un conseil municipal n’est pas une assemblée de quartier ! Le public ne peut pas intervenir, seuls les élus de la république le peuvent.

4 La vérité c’est que AMAN ne veut construire que SA MOSQUEE, sans l’aide de personne et ne veut d’aucune autre association dans leur lieu de prière. Pour eux, il n’y a qu’une seule communauté musulmane, la leur et aucune autre ! En discutant avec un fidèle de AMAN, il me dit : « Rien n’empêche qu’il y ait deux mosquée », je lui ai répondu « deux ou trois, voire quatre oui, on peut rêver, pourquoi pas un jour… mais il faudrait qu’il y en ait  déjà au moins une belle qui se construise, après on verra »

5 L’objectif de AMAN semble de faire croire à ses fidèles que le Maire de NOISY LE SEC et sa communauté sont islamophobes et qu’ils mettent des bâtons dans les roues, au projet de la construction d’une mosquée à Noisy-le-Sec. Voici quelques uns de leurs propos : « Monsieur le Maire, ce n’est pas en ignorant les musulmans de Noisy que vous réglerez leurs problèmes » affirme AMAN. « Monsieur le Maire, ce n’est pas en tournant le dos à leur ambition de bâtir leur lieu de culte sur la rue de Brément que vous réglerez leurs problèmes« .

6 Un élu d’opposition de Noisy-le-Sec a même pris l’initiative d’aller voir les responsables de l’association AMAN pour leur dire qu’ils étaient manipulées, que la municipalité était islamophobe. Honteux  ! Indigne élu, qui sort de son mandat et qui joue à monter l’association AMAN contre la municipalité. Pourtant, une question que l’on devrait tout se poser : qui manipule qui dans cette affaire de mosquée ? Pourquoi AMAN a t elle intérêt à saboter le projet de la construction de la mosquée dont le terrain a été acté au plus proche du lieu d’habitation de la plus grande partie des fidèles de la communauté ?

Le respect ne se demande pas, il se mérite ! L’association Aman a coupé tout lien avec la municipalité et boycotte toutes les réunions auxquelles la municipalité convie toutes les associations religieuses du culte musulman pour faire avancer le projet de la mosquée !

7  AMAN déclare : « Monsieur le Maire, ce n’est pas en en leur [les musulmans de Noisy le Sec] proposant un terrain virtuel pour la nieme fois que vous réglerez leurs problèmes ». Le problème que c’est que la 1ere délibération du conseil municipal du 18 février 2016 était historique et était à marquer d’une pierre verte ! Car le terrain pour la future mosquée a bien été acté.

delib1

Et c’est peut être la véritable raison pour laquelle l’association AMAN avait tout intérêt à mettre le bazar, afin que l’on cache aux fidèles musulmans que la municipalité est de bonne foi. Regardez la vidéo, par la voix de Miloud Gherras, il essaie de couvrir et d’éviter que la délibération puisse être présenté et voté publiquement : c’est triste et pathétique :

LA LETTRE QUI FAIT POLIMIQUE

Aman déclare : « Monsieur le Maire, nous avons été surpris par la gravité des accusations et des fausses informations contenues dans votre lettre ouverte du 18 décembre 2015, adressée aux Noiséens de confession musulmane. A titre d’exemple, vous affirmez que ce sont les services de sécurité préfectoraux qui n’ont pas validé notre projet de construction alors qu’il n’en est rien, nous avons en effet la preuve d’un avis favorable de leur part depuis le 27 janvier 2015.« 

Premièrement sur le fond : les services de la préfecture donne un avis favorable UNIQUEMENT sur la prévention incendie ! Dans ce même courrier, elle liste tout ce qui ne va pas et qu’il faudra faire pour avoir l’accord préfectoral ! D’aucune manière, les services préfectoraux n’ont donné un avis favorable sur l’ensemble des règles en matière de sécurité nécessaires à tout projet d’ouverture d’un lieu de  culte.

Deuxièmement sur la forme : comment une lettre adressée au Maire de la ville et envoyée par la préfecture a t elle pu être distribué par AMAN pour justifier leur argument de mauvaise foi ? Sur le courrier distribué figure le tampon de la mairie, comme quoi, le courrier a bien été receptionné en mairie. Comment AMAN s’est elle procurer ce courrier ? Pourquoi dénature t elle le contenu de ce courrier ?

Conclusions : Quoi qu’il en soit, je ne suis pas du tout sûr que venir perturber les institutions de la République Française, que venir chanter la Marseillaise, que de donner l’importance à Miloud Gherras pour qu’il mette la pagaille au conseil municipal ou brandir sa carte d’électeur soient dignes, respectueuses et responsables d’une grande association qui est l’association AMAN.

Malgré la mauvaise foi que AMAN démontre, une chose est sûre et c’est une bonne nouvelle pour la communauté musulmane, un peu partout dans le 93, les projets de mosquée de construction se débloquent. A Noisy-le-Sec , le Maire est déterminé à ce que les musulmans aient un lieu de culte digne de ce nom et le projet avance, avec ou sans le soutien de l’association AMAN.

hennicheCliquez sur la photo pour lire l’article publié dans le Parisien !