Campagne de prévention: coup de colère contre Bruno Beschizza, Maire LR de Aulnay Sous Bois

Mise à jour du 24 novembre 2016

Mercredi 23 novembre 2016, je me suis rendu à Aulnay Sous Bois, au Conseil Municipal, avec mes amis de l’association AIDES (Armand, Yanncey, Louis, Mohamed, Olivier) pour démontrer mon indignation de voir qu’un élu pour des raisons politiciennes, instrumentalisait une campagne de prévention, nuisant gravement à la qualité du travail et aux efforts des acteurs de la santé sur le terrain en matière de prévention.

Je trouve regrettable qu’un Maire puisse faire passer ses postures morales ( sous la pression de quelques uns de ses administrés) avant la santé de leurs habitants, notamment des jeunes.

Je suis persuadé que le Maire de la ville Bruno Beschizza n’est pas homophobe et je le remercie d’avoir pris de son temps pour nous recevoir. Les échanges ont été polis et respectueux. J’ai espoir que si un jour il fasse parti d’un de nos grands hommes politiques qu’il soit surtout du bon côté de l’Histoire. Vivement que les échéances électorales se passent…

Reste que je me pose une question : la droite est elle contrainte de devenir « dure » et s’inspirer de la Manif pour tous, (à travers SENS COMMUM) pour ne pas se faire « manger » par le Front National ? Ou au contraire la droite doit elle être plus modérée, plus centriste, plus humaniste, et pour lequel un électeur de gauche déçu puisse éventuellement voté (en rappelant au passage que la Droite SANS les centristes ne pourra pas gagner)? C’est une vraie question et c’est tout l’enjeu du second tour des primaires de la droite et du Centre @ suivre

bruno Beschizza La nouvelle campagne de prévention par affichage à 10 jours de la journée mondiale contre le sida lancée par le ministère de la Santé et Santé publique France suscite la colère d’un certain nombre de maires dont le Maire LR d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza. Celui-ci a pris un arrêté municipal ce jour (mardi 22 novembre 2016) pour masquer et faire retirer ces affiches.

Or, il s’agit d’une campagne de santé publique ! Faut il rappeler que la Seine-Saint-Denis est l’un des départements les plus touchés par le VIH en France, faute de prévention suffisante et de lâcheté des pouvoirs publics ?

campagne

Je ne les remercie pas, (ces Maires) de détruire tous les efforts des acteurs de la santé en la matière.

Je trouve scandaleux leur capacité, à ces MAIRES, à faire passer leurs postures morales avant la santé de leurs habitants, notamment des jeunes.

Sans parler du fait que par leurs arrêtés municipaux, ils méprisent, humilient et injurient leurs concitoyens homosexuels en agissant ainsi. Attiser la haine homophobe est indigne de leur fonction. Une façon lamentable de se faire de la pub pour un maire… Mais merci ! On parle de cette campagne partout !

A lire : Mousse porte plainte contre un militant de la Manif pour tous pour dégradation de biens à caractère homophobe

Par cet article coup de gueule, je tiens à vous faire part de ma profonde indignation face la position de ces élus, et notamment de Bruno Beschizza, ancien policier, qui avait fait serment de servir les siens et qui, par ailleurs, j’appréciais bien.

J’ai envie de leur rappeler (à Bruno Beshizza et ces autres Maires irresponsables) que leur position est indigne de leur fonction ! J’ai envie de leur demander de réfléchir à ceci : par définition, être élu, c’est être un leader. C’est être au devant de ses administrés lorsque cela est nécessaire, cela veut dire défendre la dignité de tous ses concitoyens et de convaincre ses administrés de faire la même chose : d’ailleurs, ils n ‘en sortiront que grandit !

Enregistrer